DR

Entre l’Alpe d’Huez et le SNL, le comédien de 26 ans est une des révélations 2017 de la comédie française.

Ahmed Sylla est l’humoriste à suivre en ce début d’année. Pour beaucoup de téléspectateurs, il est celui qui a, le temps d’un sketch parodique et hilarant dans le Saturday Night Live de Gad Elmaleh, imité l’animatrice Karine Lemarchand présentant son émission politique, Une Ambition Intime. Grimé dans une robe de cuir moulante et coiffé d’une perruque, le jeune humoriste singe à la perfection les mimiques et les moues de l’animatrice lors de ses interviews de politiciens à la coule sur son canapé. Mais la véritable révélation viendra sûrement de la comédie de Ludovic BernardL’ascension, en salle cette semaine, dont Ahmed Sylla est l’acteur principal. Ce feel-good movie a été le carton de la 20ème édition du Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez en remportant le prix du public et le grand prix du jury présidé par Omar Sy. Une jolie passation de pouvoir en somme.  

Ahmed Sylla est originaire de Nantes et a fait sa scolarité dans le privé comme le voulait ses parents d’origine sénégalaise. « Avec mes frères et sœurs nous vivions dans une cité sensible mais nous étions scolarisés dans des établissements privés catholiques car ma mère avait à cœur de nous donner la meilleure éducation qui soit. », explique le comédien au Monde. Très tôt, il sait qu’il veut faire de la comédie. A 20 ans, il saute le pas et s’installe à Paris afin de se faire une place dans le milieu du spectacle. En novembre 2011, le jeune homme fait son premier passage dans l’émission de Laurent RuquierOn ne demande qu’à en rire, spécialisée dans la découverte de jeunes talents humoristiques. Il fait 30 passages dont certains sont très remarqués, notamment son imitation survoltée d’Oprah Winfrey. Son style s’approche de ce que faisait Gad Elmaleh à ses débuts : une gestuelle flexible, de l’énergie à revendre et des imitations très diversifiées passant facilement d’une voix à une autre. Fort de son succès cathodique chez ONDAR, il monte avec son frère un one-man-show joué à guichets fermés depuis deux ans intitulé Ahmed Sylla avec un grand A. Un spectacle très personnel où l’humoriste revient notamment sur sa vie et son adolescence.  

 

En 2016, il fait également partie des invités de Jamel Debouzze au Marrakech du Rire. Après un sketch d’une dizaine de minutes où il enchaîne les imitations, sa marque de fabrique, le public l’honore d’une standing-ovation. « Ces dernières années je regardais le Marrakech à la télé et j’ai vu tous les spectacles de Jamel, être ici c’est une victoire pour moi. » On retrouve ce mois-ci Ahmed Sylla dans la comédie L’ascension. Ahmed y incarne Samy, un jeune de Seine Saint-Denis qui relève le défi fou de gravir l’Everest suite à un pari pour conquérir la fille qu’il aime. Le film est légèrement inspiré du livre Un tocard sur le toit du monde de Nadir Dendoune, un journaliste qui a escaladé la fameuse montagne en 2008 sans aucune expérience. Au Figaro, Ahmed Sylla a parlé de cette première expérience cinématographique : « Je ne connaissais pas la montagne, on a tourné au Népal, j’ai eu très froid mais on a réussi à rejoindre le camp de base de l’Everest à 5364 mètres avec l’aide de sherpas formidables ». Le jeune comédien partage notamment l’affiche avec Alice BélaïdiKévin Razy et Nicolas WanczyckiL’ascension sort en salles le 25 janvier, la bande-annonce :