Jurassic World Fallen Kingdom
Universal

Restez bien dans la salle jusqu’au bout.

Pour la première fois dans l’histoire de la saga Jurassic Park, un blockbuster a une scène post-générique. Les premiers spectateurs de Jurassic World : Fallen Kingdom, habitués à cette tradition chez Marvel, Pirates des Caraïbes ou Fast & Furious, ne s’y attendaient pas forcément et beaucoup ont quitté la salle avant la toute fin du film, découvrant ensuite les détails de la séquence bonus sur les réseaux sociaux. Alors, vous voilà prévenus : si vous allez voir cette suite de Colin Trevorrow sur grand écran, restez bien jusqu’au bout.

Le pitch ? Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l'île commence à rugir, Owen (Chris Pratt) et Claire (Bryce Dallas Howard) s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction. Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l'île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire.

Jurassic World 2 : Juan Antonio Bayona sur les traces de Steven Spielberg [critique]

Attention, spoilers !
Si vous avez déjà vu le film mais que vous avez raté sa scène post-générique, voici les détails. Elle est parfaitement dans la continuité de la fin : au cours du discours de Ian Malcolm (Jeff Goldblum), on voit différents dinosaures en liberté : des ptérodactyles s’envolent vers de nouveaux horizons, un lion rugit face au T-Rex, le raptor Blue est en liberté et le Mosasaure s’apprête à dévorer des surfers. Le plan supplémentaires, de quelques secondes, aurait pu être intégré à ce montage, puisque l’on voit simplement des ptérosaures arriver à Las Vegas en volant. Pas de quoi révolutionner l’intrigue, donc, il s’agit bien d’un simple bonus, clin d’œil final pour les spectateurs qui ont regardé le film jusqu’au bout.

Prochainement au Cinéma