Universal Pictures/Capture Ecran

Rowan Atkinson est fidèle à lui-même.

L’espion le plus imprévisible du Royaume-Uni abandonne sa retraite le temps d'une mission, dans un troisième opus qui promet de nombreux gags et situations cocasses. 

La bande-annonce commence fort. Musique ténébreuse, annonces graves, on pourrait s’attendre à ce que Ethan Hunt ou James Bond, prennent la situation en main, mais non… c’est bel et bien Johnny English (Rowan Atkinson) que l’on retrouve, verre à la main, en train d’apprendre à des écoliers comment draguer.

Le ton est tout de suite donné, après la réception d’un courrier du MI7, l’espion se retrouve en mission pour tenter de résoudre une situation de crise, après une cyber-attaque révélant l’identité de tous les agents britanniques en couverture.

Fidèle aux films d’espionnage, on retrouvera une "Johnny English girl" incarnée par une ex James Bond girl : Olga Kurylenko.

 

Johnny English Contre-Attaque réalisé par David Kerr, avec Rowan AtkinsonBen MillerOlga KurylenkoJake Lacy et Emma Thompson, en salles le 10 octobre 2018.