DR

"C’est du crack cinématographique"

Lors d’un événement organisé à Los Angeles par la Writers Guild Association, James Magold, réalisateur - entre autres - de Logan et The Wolverine, a raconté pourquoi il n’est pas du tout fan des scènes post-générique dans les films de super-héros : « On rendu le public accro à un putain de bonus dans le générique. Putain, c’est embarrassant. Ça veut dire que tu n’as pas réussi à finie ton film convenablement (…) Les scènes post-générique servent à vendre le film d’après pendant ton film (…) Je trouve vraiment gênant que le public demande ces scènes alors qu’elles ont été au départ pensées pour des films nuls, où on t’ajourait un petit extra à la fin pour faire illusion quand le long-métrage ne tenait pas debout ».

Logan démarrait à l'origine avec la mort de tous les X-Men

Le réalisateur s’est expliqué plus en détail sur Twitter, assurant que « ces scènes sont du crack cinématographique. Bien sûr qu’elle font du bien. Elles sont pensées pour ça, comme des pubs qui vous accrochent pour que vous alliez vous le prochain film ». Il précise que ce n’est pas « tellement les scènes que je déteste mais la peur que cela ne fasse pas avancer les films (une forme d’art que j’aime profondément) car ils ne fonctionnent alors plus dans le format début/milieu/fin, mais plutôt comme une machine à fric sérialisée. Ces scènes vendent quelque chose d’un peu faux (…) comme si tout le monde derrière ces scènes savait exactement ce qui suivra dans la saga. Alors qu’en vérité c’est moins planifié que ça, malgré ce que beaucoup disent à une presse flagorneuse qui fait de l’argent sur les ‘univers’ et les ragots qu’ils génèrent ».

Un coup de gueule un peu étonnant venant d’un réalisateur ayant travaillé sur des films de super-héros 20th Century FOX (avec scène post-générique pour The Wolverine mais pas pour Logan, sur lequel il avait certainement un contrôle créatif plus important) mais pas dépourvu d’arguments.