James Gandolfini : le héros des Soprano est mort

James Gandolfini : le héros des Soprano est mort

L'acteur James Gandolfini est décédé d'une crise cardiaque, mercredi 19 juin, à Rome où il se trouvait pour un festival de cinéma. Variety a eu la confirmation de cette nouvelle via la chaîne de télévision HBO, avec laquelle Gandolfini entretenait des rapports étroits. C'est en effet sur HBO que furent diffusées à partir de 1999 les six saisons de la série qui allait lui apporter la célébrité : les Soprano.Né en 1961 dans le New Jersey au sein d'une famille d'origine italienne, James Gandolfini commence à jouer dans des pièces de théâtre dès le lycée. A l'université, tout en étudiant la communication, il travaille comme videur dans un pub de la fac, et devient barman avant de songer à une carrière d'acteur. C'est en 1993 qu'on le remarque, dans la peau du tueur mafieux Virgil dans True Romance de Tony Scott sur un script de Quentin Tarantino. Il collabore de nouveau avec Tony Scott dans USS Alabama (1996) où il tient le rôle d'un officier de sous-marin dissertant sur les meilleurs films du genre.Il enchaîne les rôles (Get Shorty, She's So Lovely, 8 mm), généralement de tueur italo-américain costaud. C'est en 1999 qu'il est engagé pour tenir le rôle principal de la série Les Soprano (paraît-il à cause de son rôle dans True Romance), celui de Tony Soprano, boss mafieux implanté dans le New Jersey prolo. Après une crise d'angoisse, Tony va suivre une psychothérapie qui va changer sa vie. Réaliste, drôle, vivante, portrait en creux des USA, sorte de pendant des Affranchis, la série connut un énorme carton d'audience, un retentissement critique immense. Et valut un Golden Globe et trois Emmy Awards à Gandolfini. La série s'arrêta en 2007 à sa sixième saison.Depuis, on l'a vu notamment dans L'Attaque du métro 123 (2009), dans la farce antimilitariste In The Loop (2009), en grand monstre dans Max et les Maximonstres (2009), il engage la strip-teaseuse Kristen Stewart comme fille adoptive dans Welcome to the Rileys (2010)... Un aspect moins connu de son oeuvre : il a produit deux documentaires, Alive Day Memories: Home from Iraq (2007) sur les vétérans d'Irak, et Wartorn: 1861-2010 (2010) qui analyse le traumatisme des soldats américains de retour de guerre depuis la Guerre de Sécession.L'an passé, on l'a remarqué dans Cogan : Killing them softly (avec Brad Pitt), puis en boss de la CIA dans Zero Dark Thirty. Dans l'un de ses derniers films, Not Fade Away, premier long-métrage de David Chase (sorti à la sauvette en décembre 2012 et inédit en France), il jouait le père du héros, un jeune homme rêvant de rock dans le New Jersey des années 60. Comme dans le générique des Soprano, Tony est rentré pour toujours dans son fief du New Jersey, là où tout a commencé.James Gandolfini n'était pas que Tony SopranoLes meilleures scènes de James Gandolfini en Tony SopranoLes rôles marquants de James Gandolfini au cinéma


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige