Jacques Audiard n'aime pas Les tontons flingueurs

Jacques Audiard n'aime pas Les tontons flingueurs

Le classique écrit par son papa Michel Audiard revient ce soir sur France 2.

Ce soir, la deuxième chaîne rend hommage à Bernard Blier en proposant Les Tontons flingueurs à 21h, suivi d'un documentaire de Laurent Delahousse consacré au comédien. On ne présente plus cette histoire de testament qui déclenche une guerre des clans chez les "tontons" de Georges Lautner. Grand classique du cinéma français, ce dernier volet de la trilogie inspirée des romans noirs d’Albert Simoni célèbre l’humour et le langage d’une époque de franc parlé grâce aux dialogues cultes signés Michel Audiard. Pourtant, à la sortie de Dheepan, durant l'été 2015, son fils Jacques Audiard révélait au cours d'un entretien à L'Express qu'il n'aimait pas ce film pourtant très populaire auprès du public. Les Tontons flingueurs avait attiré plus de 3 millions de spectateurs au cinéma en 1963 et depuis, chaque diffusion télé est un succès.

Buffet Froid (avec Gérard Depardieu et Bernard Blier) raconté par Bertrand Blier

"Il m'a, avant tout, transmis son amour des livres, détaillait le réalisateur. J'ai eu la chance de travailler comme scénariste avec mon père sur quelques films dans les années 1980, dont Mortelle randonnée, en 1983. C'étaient des moments formidables mais ils ont été trop courts. J'ai découvert, après coup, son travail des années 1950-1960. Je n'aime pas Les tontons flingueurs, mais j'ai beaucoup d'admiration pour ses collaborations avec Gilles Grangier, comme Les vieux de la vieille ou Le cave se rebiffe. J'aime son travail sur un cinéma assez réaliste, dans une ambiance un peu simenonienne."

Gilles Grangier, grâce à qui il rencontre Jean Gabin et avec qui il collabore sur 17 films, est un cinéaste déterminant dans la carrière de Michel Audiard. Mais c'est pourtant aux dialogues des films de George Lautner que son nom reste le plus souvent associé dans la conscience populaire : Les barbouzes, Des pissenlits par la racine et, surtout, Les tontons flingueurs, comédie populaire avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Jean Lefebvre, Venantino Venantini... devenue culte avec le temps. 

Tahar Rahim parle d'Un Prophète, de Jacques Audiard : "C'était fou !"

Si Les tontons ne peuvent pas résumer l'immense carrière de Michel Audiard qui obtint (enfin) le César du meilleur scénario pour Garde à vue en 1982 de Claude Miller et fit le sel des films d'Henri Verneuil, Christian-Jaque, Julien Duvivier, Jacques Deray ou Philippe de Broca, on aimait bien son "besoin de faire des phrases".

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

The Greatest Showman
Sugarland
Oh Lucy !