Montage : Abaca / Studio Ghibli

Le réalisateur du Tombeau des lucioles avait 82 ans.

Le monde de l’animation japonaise est en deuil. Un de ses maitres, Isao Takahata, nous a quittés ce jeudi, succombant à un cancer des poumons.

Il fait la rencontre de Hayayo Miyasaki au studio Toei. Les deux hommes deviennent rapidement amis et collaborent sur de nombreux projets, comme le premier long-métrage de Takahata, Horus, prince du soleil (1968), ou les anime HeidiMarco et Anne, la maison aux pignons verts au cours des années 70.

Le duo créera ensuite le célèbre Studio Ghibii, en 1985. Le premier film qu’il signe pour Ghibli, Le Tombeau des lucioles, sorti en 1988, restera comme son plus grand succès. Mais Takahata n’est pas l’homme d’une seule œuvre. Son dernier long-métrage, Le Conte de la princesse Kaguya sorti en France en 2014, est d’ailleurs un pur bijou empli de mélancolie et de poésie.

Isao Takahata : "Je m'accroche plus au réel que Miyazaki"

Grand fan de culture française, Takahata avait étudié les poèmes de Jacques Prévert et avait été très marqué par le travail de Paul Grimault (1905-1994), réalisateur du Roi et l’Oiseau. 

Récompensé par le Cristal d'honneur au Festival international du film d'animation d'Annecy en 2014, Takahata avait également été élevé au rang d'officier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2015.

Prochainement au Cinéma