Fort de 249 nominations aux Oscars et 86 statuettes reçues pour ses productions, Harvey Weinstein prend en main The Artist pour la cérémonie de 2012.The Artist : un film français aussi prometteur que La MômeA partir du moment où Jean Dujardin a reçu son prix d’interprétation à Cannes pour sa performance dans The Artist, le film de Michel Hazanavicius n’a pas tardé à trouver un distributeur américain : la Weinsetin Company. Une aubaine pour l’équipe du film, puisque les frères Weinstein sont célèbres pour leurs courses aux Oscars fructueuses. Le Figaro a pu interviewer Harvey Weinstein, qui met toutes les chances de son côté pour que The Artist remporte plusieurs statuettes. "Je veux que The Artist, qui est un véritable chef-d'œuvre, fasse le grand chelem des récompenses du septième art exactement comme Marion Cotillard l'a fait avec La Môme, assène Harvey Weinstein. The Artist va concourir dans toutes les catégories des Oscars dont celui du meilleur acteur pour Jean Dujardin."Le premier spectateur américain ? Barack Obama !Pour ce faire, Harvey a notamment montré le film… au président des Etats-Unis, rien que ça ! "Fin août, j'ai reçu le président dans ma demeure de Tribeca pour une grande soirée de levée de fonds pour les démocrates. J'en ai profité pour lui donner un DVD du film. En 2010, j'avais fait de même avec Le Discours d'un roi, qu'Obama avait regardé pendant ses vacances à Martha's Vineyard. Je lui ai dit que The Artist est un film absolument incroyable. Mais je n'ai pas le droit de vous dire ce que le président des États-Unis en a pensé."Six mois de promotion intensiveDepuis, les affiches promotionnelles du film ont envahi les journaux américains spécialisés dans le cinéma, mais aussi les murs des grandes villes.Jean Dujardin, Bérénice Béjo et Michel Hazanavicius ont accepté de mettre leur vie entre parenthèses jusqu’en février prochain. Ils consacreront une grande partie de leur temps à faire connaître le film, participant à de nombreuses interviews. Interdiction de tourner un autre film durant cette période ! Jusqu’au 26 février, tout est mis en œuvre pour que The Artist devienne l’un des films phares de l’année, voire LE film qui buzze. "Jean Dujardin fera tout ce que Harvey Weinstein lui demandera. Il ne tournera aucun film d'ici aux Oscars", confirme sa porte-parole, Alexandra Schamis.En plus des avant-premières européennes, deux projections auront lieu aux Etats-Unis, l’une à New York et l’autre à Hollywood.On se souvient du documentaire tourné par Marion Cotillard lors de la promotion de La Môme entre fin 2007 et février 2008. Une période éreintante pour la comédienne, mais qui a finalement payé : elle a remporté la statuette de la meilleure actrice pour son interprétation d’Edith Piaf.The Artist : le muet comme atoutSi La Môme était plutôt facile à promouvoir aux Etats-Unis, les Américains connaissant la chanteuse Edith Piaf (et surtout son morceau La vie en rose), comment promouvoir un film muet et en noir et blanc, porté par un acteur inconnu aux US à l’heure où les studios misent sur la 3D et les effets-spéciaux à tout va ?En fait, l’originalité du projet pourrait devenir son principal atout. Véritable hommage au cinéma hollywoodien, The Artist a toutes les chances de plaire aux votants de l’académie. Surtout que le muet, c’est pratique, puisque cela retire un aspect coûteux des productions : le doublage. Même si le film n’est pas entièrement muet et qu’il faut aussi traduire les cartons (intertitres) en Anglais.Un prix à Cannes peut compter énormément dans la carrière d’un film. D’ailleurs, Harvey Weinstein compte bien multiplier les projections lors de festivals. L’accueil à Toronto a été chaleureux et le film s’apprête à être montré lors de l’AFM, début novembre, le Marché du Film de Los Angeles. Un rendez-vous qui compte dans l’industrie du cinéma américain.Et ensuite ?Si la course aux Oscars ne donne rien, Harvey Weinstein n'aura pourtant pas perdu son temps, ni son argent. Les premières critiques du film sont excellentes (voir celle de Première, ici) et le prestige d'avoir mis en avant un projet de qualité est toujours bon à prendre. Le trio Dujardin, Béjo/ Hazanavicius se sera fait davantage connaître des Américains, ce qui peut leur ouvrir des portes.Si cette organisation dense porte ses fruits, on peut imaginer que l'équipe, Dujardin en tête, se verra proposer de nombreux projets aux US. Marion Cotillard a eu l'opportunité de travailler avec les plus grands réalisateurs du moment après son Oscar (Christopher Nolan, Steven Soderbergh...). On ne peut que leur souhaiter le même résultat !Bande-annonce du film, qui sortira la semaine prochaine en France : 

Prochainement au Cinéma