Good Morning England : Un affrontement musical en haute-mer à ne rater sous aucun prétexte

Good Morning England

La BO rock et le casting déjanté de la comédie de Richard Curtis valent le détour.

Cet été, le cycle "Summer of Fish ‘n’ Chips" d’Arte va rythmer vos soirées, en proposant des films et documentaires britanniques entre deux concerts de rock et de brit pop. A partir de 20h55, par exemple, c’est Good Morning England qui sera à l’honneur. Sortie en 2009, cette comédie de Richard Curtis (Love Actually) donne la pêche. A ne pas manquer si vous aimez la musique des années 1960 et les acteurs anglais farfelus, de Rhys Ifans (l’inoubliable coloc’ de Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill) à Nick Frost (le compère de Simon Pegg dans la trilogie Cornetto) en passant par Bill Nighy (le papy rocker de Love Actually). Ainsi qu'un Américain, le regretté Philip Seymour Hoffman (Truman Capote).

Les Virtuoses, Full Monty, Pride : carto de la comédie sociale à l'anglaise

A sa sortie, la rédaction de Première avait été charmée par cette ode à la liberté. "Pas un mélomane qui n’ait rêvé avoir connu la fin des années soixante, glorieuse période où l’explosion sauvage du rock rythmait la libération sexuelle de la jeunesse.
D’ailleurs en sortant de la séance on a qu’une envie, s’envoyer en l’air en écoutant The Turtles (ou la B.O. complète pour les plus inspirés) Et parce qu’une B.O., aussi parfaite soit elle, ne fait pas tout, Richard Curtis se paye le luxe d’un casting royal : Bill Nighy en maitre de cérémonie : dandy ultra tolérant il gère ses ouailles potaches avec un admirable détachement. Et du détachement il en faut pour canaliser l’énergie débordante de la clique de DJs bien barrés composée entre autres de Seymour Hoffman qui semble avoir perdu 20 ans et de Nick Frost égal à lui-même (comprendre hilarant). Dans le camp adverse, le Ministre Dormandy emprunte les traits de Kenneth Branagh formidable en nazillon refoulé. Un affrontement musical en haute-mer à ne rater sous aucun prétexte because Rock n’ Roll fluctuat nec mergitur (oui « is not dead » c’était trop bateau)."

Bande-annonce :

 

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

La Planète des singes - Suprématie
Crash Test Aglaé
Petite amie

NOS VIDÉOS EXCLUSIVES