Golshifteh Farahani s'en prend à Asghar Farhadi (Everybody Knows)

Golshifteh Farahani

L'actrice a dénoncé dans Stupéfiant une forme de sexisme.

 

Alors que ce 71e festival de Cannes est placé sous le signe des femmes, avec une montée des marches exclusivement féminine pour Les filles du soleil, le sexisme est dans de nombreuses discussions.
Preuve encore une fois lundi 14 mai dans Stupéfiant sur France. Sur le plateau de l'émission culturelle, Léa Salamé a réuni la réalisatrice Eva Husson, et ses actrices Golshifteh Farahani et Emmanuelle Bercot. L'occasion pour l'actrice iranienne de régler ses comptes avec son compatriote, le réalisateur de Everybody Knows, Asghar Farhadi.

 

"Y a trois Iraniens dans la compétition officielle : Jafar Panahi, Asghar Farhadi et moi. Quand Asghar Farhadi parle, il ne parle même pas de moi. Il parle de Jafar Panahi, moi je n'existe pas. Il prononce même pas mon nom parce que je suis hors-la-loi. Et moi mon exil c'est à cause de ça. A cause de ça et mes cheveux". Une déclaration accompagnée de gestes montrant sa poitrine...


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Gueule d'ange
Volontaire
7 Minuti

PREMIÈRE ACTUS