First Man
Universal

"On ne sait pas réellement ce qu’a fait Neil Armstrong à ce moment-là."

Attention, spoilers ! Cet article parle d’une scène clé de First Man, le biopic de Neil Armstrong. Mieux vaut avoir vu le film avant de lire les détails.

First Man, de Damien Chazelle, vient de sortir au cinéma, et la NBC a voulu en savoir plus sur la véracité des faits racontés sur Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune. La célèbre chaîne américaine a donc contacté James Hansen, l’auteur de sa biographie qui a inspiré le film, First Man: The Life of Neil A. Armstrong. Celui-ci révèle que le scénariste Josh Singer a pris soin de relater les événements qui ont marqué la vie de l’astronaute de façon fidèle, sauf à un moment clé de l’histoire : lorsque Neil (Ryan Gosling) jette le bracelet de sa fille décédée dans un cratère lunaire.

First Man : Ryan Gosling décroche la Lune [Critique]

"C’est une sorte de licence poétique, car nous ne sommes pas certains de ce qu’il a fait là-haut, explique le biographe. On ne sait pas ce qu’il a emporté sur la Lune. Chaque astronaute avait un PPK, un "kit de propriétés personnelles". Dans le PPK, qui était simplement une sorte de petit sac, ils pouvaient transporter des alliances, des bijoux, des badges, qu’ils emmenaient là-haut pour eux ou pour leurs proches. Chacun d’eux a enregistré la composition de son PPK, ils ont écrit ce qu’il contenait avant de partir. Ca faisait partie de l’inventaire. Sauf que celui de Neil n’a jamais été vu. Je lui ai demandé si je pouvais y jeter un œil lorsque je l’ai interviewé pour écrire sa biographie. Il m’avait dit qu’il allait le retrouver pour me le montrer, mais ce n’est pas arrivé. Donc on n’est pas sûr de ce qu’il a pris.

L’autre part de mystère, c’est qu’il est vraiment allé devant ce cratère, là où il laisse le bracelet dans le film. Alors que ce n’était pas prévu. Ils avaient un planning très serré pour cette mission, il n’était pas censé aller là. Ils avaient peu de temps à passer sur place et au moment où il s’est approché du cratère, les hommes de la salle de contrôle demandaient déjà Neil et à Buzz de revenir dans le module. Il était temps de rentrer, alors Neil s’est dépêché. On le sait car la pulsation de son cœur a grimpé à ce moment-là. Mais comme la caméra n’était pas pointée sur lui à cet instant, on ne sait pas exactement ce qu’il a fait.

C’est une scène poignante du film, et je conclurais ainsi : parfois, le pouvoir de la poésie est plus fort que l’incertitude des faits."

Bande-annonce de First Man, qui est actuellement au cinéma :

First Man, un film antipatriotique ? La polémique enfle autour du drapeau de la discorde
Damien Chazelle : "A la base, je n’ai pas contacté Ryan Gosling pour La La Land, mais pour First Man"