DR

Edward Norton et lui ont beaucoup ri, alors que les spectateurs étaient consternés.

Brad Pitt fait quelques révélations amusantes dans le podcast WTF with Marc Maron, où il était invité avec Leonardo DiCaprio. L’acteur de Once Upon a Time… in Hollywood s’est confié sur la première mondiale de Fight Club, durant laquelle il était complètement défoncé avec Edward Norton : « C’était une projection de minuit à la Mostra de Venise. Pour une raison qui m’échappe on s’était dit que ce serait une bonne idée de fumer un joint avant. Ils vous placent sur un balcon près du directeur du festival, c’est très formel. Le film commence. La première blague arrive, et on entend les mouches voler. Le silence total. Une autre blague, et pareil (…) Et plus ça arrive, plus ça devient drôle pour Edward et moi. Donc a commencé à rire. On est les trous du cul au fond de la salle qui se marrent à leurs propres vannes. On est les seuls à rire. À un moment, on en arrive à la réplique d’Helena Bonham Carter qui dit : ‘On ne m'a pas baisée comme ça depuis l'école primaire’, et je vois le type du festival - qui était mort de honte depuis le début - se lever et sortir. Il ne dit pas un mort. Il se lève et il part, ce qui nous fait encore plus rire. On a passé un bon moment ».

Fight Club : quand David Fincher, Brad Pitt et Edward Norton se moquaient des mauvaises critiques

Et Brad Pitt se souvient également de la première de Seven à New York, deux ans auparavant. Visiblement, la réaction de la salle n’avait pas été meilleure : « Le film se termine, les lumières se rallument. Je regarde les gens. Ils se lèvent doucement de leurs sièges, personne ne parle et ils disparaissent de la salle. Je me souviens avoir regardé Fincher et lui avoir dit : ‘Oh mon Dieu, putain qu’est-ce qu’on a fait ? Il s’est passé quoi ? Je croyais que c’était super ! » 

Depuis, Seven et Fight Club sont évidemment devenus des films cultes qui ont profondément marqué la culture populaire. 

Fight Club a 20 ans : pourquoi ce film reste un chef d’oeuvre unique