Fast and Furious 9 et 10 : quel avenir pour la franchise ?

Vin Diesel dans Fast and Furious 8

Neal Moritz, producteur, revient également sur l’incroyable séquence d’ouverture de Fast and Furious 8.

Une fois n’est pas coutume, la franchise Fast and Furious fait voyager les spectateurs. Au début du 8ème épisode actuellement en salles, l’action se déroule ni plus ni moins qu’à Cuba. En pleine Havane, Dom Toretto doit faire une course sauvage afin de sauver l’honneur de son jeune cousin. Neil Moritz, producteur depuis les débuts de la saga en 2001, a parlé à Collider de cette incroyable séquence d’ouverture : "Je pense que Cuba a été la chose la plus dure à faire parce que c’était un territoire non défriché et qu’aucun gros studio n’avait tourné là depuis… 50 ans je crois. Il n’y avait pas d’infrastructure et pas assez d’hôtel pour tout le monde. Nous avons tout ramené de Floride : du papier toilette à la caméra. Tout ce dont nous avions besoin nous l’avons pris avec nous."

Très énervé, Vin Diesel aurait fait couper une scène post-générique de Fast & Furious 8

Dans la même interview, Moritz a également donné son point de vue concernant le futur et la fin de Fast and Furious : "Notre plan c’est d’aller aussi vite que l’on peut tant qu’on a une bonne histoire et qu’on est prêts à foncer pour le faire. Et, honnêtement, nous avons quelques gros thèmes et des idées auxquelles nous pensons. Nous avons déjà l’acte final de la franchise en tête mais nous ne savons pas encore ce qu’il y entre celui-ci et l’épisode 8. L’idée c’est de faire encore deux films. Nous avons eu de bons rapports avec Gary (le réalisateur, ndlr) et s’il veut revenir à la réalisation, ce sera avec plaisir que nous en discuterons."

Fast & Furious 8 : la franchise cale

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone