Eyjafjallajökull est une course folle souvent très drôle [critique]

Eyjafjallajökull est une course folle souvent très drôle [critique]

La comédie avec Valérie Bonneton et Dany Boon reviendra dimanche soir sur TF1.

Ce week-end, la première chaîne diffusera Eyjafjallajökull, alias Le Volcan, la comédie vacharde d’Alexandre Coffre portée par Valérie Bonneton et Dany Boon qui ne cessent de se faire des crasses. A sa sortie, la cruauté de cette "Guerre des Rose" à la française avait bien fait rire la rédaction de Première. Voici notre critique.

Dany Boon pourrit la vie de Valérie Bonneton dans Eyjafjallajökull

Un road-movie hargneux à travers l’Europe porté par deux poids lourds de la comédie, on pouvait craindre le pire. Sorte de Délire Express à la française, Le Volcan (nom de code du film) est cependant une course folle souvent très drôle qui entraîne ses deux héros monstrueux dans les pires situations. Si, au départ, on s’amuse des petites vacheries anodines que se font les ex, l’histoire dérape soudain dans une outrance jubilatoire à la fois cartoonesque et inquiétante. Personnages improbables, violences physiques démesurées, gags absurdes, cette Guerre des Rose s’offre même une pointe d’amertume plutôt fine. Mené avec brio par l’impériale Valérie Bonneton, géniale en harpie, Eyjafjallajökull révèle également un Dany Boon plus en retenue et en justesse. Si le film a parfois du mal à trouver son rythme de croisière, il faut lui reconnaître d’indéniables qualités d’écriture et l’envie de dynamiter la comédie populaire de l’intérieur.

Quand Dany Boon parodie les séries Netflix... devant le fondateur de Netflix

Bande-annonce :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Gueule d'ange
Volontaire
7 Minuti

PREMIÈRE ACTUS