Excessif, délirant et irrésistible, Spy est un vrai Melissa McCarthy Show [critique]

SPY AVEC MELISSA MCCARTHY

Cette comédie d'action sera diffusée à la télévision, pour la première fois en clair, ce week-end.

Dans Spy, de Paul Feig, qui sera diffusé dimanche soir sur TF1, Susan Cooper (Melissa McCarthy) est une analyste de la CIA, bureaucrate et sans prétention. Elle est l’héroïne méconnue qui agit dans l’ombre au cours des missions les plus dangereuses de l’agence. Mais lorsque son co-équipier se retrouve pris au piège et que la vie d’un autre agent est mise en danger, elle se porte volontaire pour infiltrer un réseau de dangereux trafiquants d’armes, afin d’empêcher une catastrophe mondiale...

Avant son SOS Fantômes 100% féminin, Paul Feig s'amusait déjà à féminiser un genre très connoté masculin avec ce Spy qui fait d'une analyste de bureau de la CIA une agent secrète d'un jour. Et quand cette dernière est incarnée par Melissa McCarthy, la catastrophe n'est jamais bien loin... Emporté par la fougue de son interprète principale et par la prestation hilarante d'un Jason Statham qui se réinvente complètement à contre-emploi, Spy fut une jolie réussite couronnée par un grand succès en salles outre-Atlantique. Un succès mérité pour le film et son actrice selon Frédéric Foubert, qui l'avait critiqué ainsi dans Première : "Que faire de Melissa McCarthy ? Depuis qu’on l’a découverte en train de déféquer dans un lavabo ("Mes meilleures amies"), l’industrie cherche à lui offrir un écrin à la hauteur de sa furia comique. "Tammy", "Arnaque à la carte", "Les Flingueuses"… Jusqu’à présent, ce n’était pas brillant, mais là, on touche au but. Conçu par le pygmalion Paul Feig, le film a beau revêtir les atours d’une parodie d’espionnage dégénérée, tendance "Agent zéro zéro", il s’approche de l’idée qu’on s’était toujours fait d’un "McCarthy show" – excessif, délirant, irrésistible (même si une vanne sur deux tombe à plat). L’avenir de la comédie US repose sur les épaules de cette femme. Et vu le désert alentour, c’est une vraie bonne nouvelle."

Melissa McCarthy : "Croyez-le ou non, j'ai des limites"

Bande-annonce de Spy :

Paul Feig : "Je ne voulais pas subvertir S.O.S Fantômes, je voulais subvertir Hollywood"


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

The Greatest Showman
Sugarland
Oh Lucy !