Et si on renommait tous les Oscars comme Quentin Tarantino ?

Oscars

“Le Quentin” n’existe pas, mais…

Quentin Tarantino a confirmé ce week-end qu’il lui tenait plus à cœur d’être un bon scénariste qu’un bon réalisateur, au point de rêver de remporter le plus d’Oscars possible du meilleur scénario original. Pour l’instant, il en a deux, reçus pour Pulp Fiction et Django Unchained. S’il en obtient un nouveau en février prochain pour Les 8 Salopards, il aura égalisé avec Woody Allen, puis il devra encore remporter une statuette grâce à l’un des deux longs-métrages qu’il a promis de tourner. "Quand ce sera fait, et que je serai mort, l’Académie pourra renommer cet Oscar ‘le Quentin’", propose l’intéressé.

Et si Quentin Tarantino était meilleur scénariste que réalisateur ?

Première se prend au jeu de Tarantino et vous propose de renommer des statuettes par le prénom du ou des principaux gagnants de plusieurs catégories. Surprise, l’Oscar de la meilleure actrice n’est pas "le Meryl" et celui de la meilleure bande originale n’est pas "le John".

L’Oscar du meilleur réalisateur devrait être renommé… le John. Pour John Ford, qui en a reçu 4. Pour Le Mouchard en 1935, Les Raisins de la Colère en 1940, Qu’elle était verte ma vallée en 1941 et L’Homme tranquille en 1952.

L’Oscar de la meilleure actrice devrait être renommé… le Katharine. Pour Katharine Hepburn, qui en a reçu 4. Pour Morning Glory en 1934, Devine qui vient dîner ? en 1968 (partagé avec Barbra Streisand pour Funny Girl), Le Lion en hiver en 1969 et La Maison du lac en 1982. Notons que Meryl Streep a de son côté reçu le plus de nominations : 19, contre 12 pour Katharine. Mais elle n’a gagné "que" deux statuettes.

L’Oscar du meilleur acteur devrait être renommé… le Daniel. Pour Daniel Day-Lewis, qui en a reçu 3 pour 5 nominations. Pour My Left Foot en 1989, There Will Be Blood en 2007 et Lincoln en 2012. Laurence Olivier et Spencer Tracy ont été nommés à neuf reprises, et ont remporté respectivement 2 et 1 Oscar.

 

Woody Allen

L’Oscar du meilleur scénario original devrait être renommé… le Woody. Pour Woody Allen, qui en a reçu 3 pour 16 nominations ( !). Quentin Tarantino compte bien le battre, mais pour l’instant, le créateur d’Annie Hall, Hannah et ses sœurs et Minuit à Paris a un coup d’avance.

L’Oscar du meilleur film devrait être renommé… le MGM (ou le William). Difficile de savoir à qui reviennent vraiment les Oscars du meilleur film. Au réalisateur ? Aux producteurs ? Le studio qui a le plus reçu ce prix majeur est la Metro-Goldwyn Mayer, entre 1928 et 1942 : 5 prix sur une quarantaine de nominations. Pour Broadway Melody, Grand Hotel, Les Révoltés du Bounty, Le Grand Ziegfeld et Madame Miniver.

Si on choisit plutôt le réalisateur qui a reçu le plus d’Oscars du meilleur film, alors le grand gagnant est William Wyler, pour Madame Miniver en 1943, Les plus belles années de notre vie en 1947 et Ben-Hur en 1960. Ce dernier est par ailleurs le long-métrage le plus primé des Oscars avec 11 statuettes, à égalité avec Titanic et Le Retour du Roi (mais c’est un autre sujet).

L’Oscar du meilleur film d’animation devrait être renommé… le Pixar (ou le Brad-Andrew-Lee). Pour le studio qui a reçu 7 statuettes sur 9 nominations pour Le Monde de Nemo, Les Indestructibles, Ratatouille, Wall-E, Là-Haut, Toy Story 3 et Rebelle. Andrew Stanton, Lee Unkrich et Brad Bird se partagent deux statuettes chacun.
La catégorie existe depuis 2001 seulement (Pixar a donc raflé la moitié des prix !). Avant cela, trois films d’animation avaient reçu un Oscar spécial : Blanche-Neige et les sept nains en 1938, Qui veut la peau de Roger Rabbit ? en 1989 et Toy Story en 1996. La Belle et la Bête fût le premier à être nommé dans la catégorie meilleur film –tout court- en 1991.

L’Oscar de la meilleure chanson originale devrait être renommé… l’Alan. Pour Alan Menken, compositeur phare de Disney, qui a reçu 4 statuettes. Enfin, le double, si l’on compte plus globalement les bandes originales, car il a toujours reçu ses Oscars par paire : la BO de La Petite Sirène/la chanson "Sous l’océan" ont été récompensées en 1990. Idem pour La Belle et la Bête/son thème deux ans plus tard, Aladdin/"Ce rêve bleu" en 1993 et Pocahontas/"L’air du vent" en 1996.

L’Oscar de la meilleure bande originale devrait être renommé… l’Alfred. Pour Alfred Newman, qui bat largement Alan Menken dans cette catégorie avec 9 prix (Les Hauts de Hurlevent et Quasimodo en 1939, Qu’elle était verte ma vallée en 1941, Eve en 1950…). John Williams est également devant Alan avec 5 statuettes (Un violon sur le toit en 1972, Les Dents de la mer en 1976, Star Wars Episode IV : Un Nouvel espoir en 1978, E.T. L’extra-terrestre en 1983 et La Liste de Schindler en 1994).

S’il existait un Oscar familial, il serait nommé le Newman pour les nombreuses statuettes d’Alfred, mais aussi les deux de Randy, son neveu qui a été récompensé pour des chansons de Monstres et cie et Toy Story 3. Son fils Thomas a de son côté été douze fois en lice (pour American Beauty, Le Monde de Nemo, Wall-E…), mais n’a jamais reçu de statuette.

L’Oscar de la meilleure photo devrait être renommé… le Joseph-Leon. Pour Joseph Ruttenberg et Leon Shamroy, qui en ont reçu 4 chacun. Le premier, mort en 1983, était le chef-opérateur de Toute la ville danse (récompensé en 1938), Madame Miniver (1942), Marqué par la haine (1956) et Gigi (1958). En tout, il fut nommé dix fois dans cette catégorie.
Sur 18 nominations, Leon Shamroy a été récompensé pour Le Cygne Noir en 1942, Le Président Wilson en 1944, Péché Mortel en 1945 et Cléopâtre en 1963. Il est décédé 11 ans plus tard.

Le dernier gagnant dans cette catégorie, Emmanuel Lubezki, a remporté deux Oscars à la suite, pour Gravity puis Birdman. Il lui en faudrait encore deux pour ajouter son nom à l’Oscar de la meilleure photo, donc. Remportera-t-il la statuette en février prochain pour The Revenant ?

L’Oscar du meilleur film en langue étrangère devrait être renommé… l’Italie (ou le Federico-Vittorio). Le pays a reçu 14 statuettes pour 32 nominations. La Strada de Federico Fellini fut le premier à recevoir le prix lors de sa création en 1957, même si quelques années auparavant, Sciuscià et Le Voleur de Bicyclette, de Vittorio De Sica, ainsi qu’Au-delà des Grilles, une production franco-italienne réalisée par René Clément, avaient reçu un Oscar d’honneur. Fellini et De Sica ont reçu chacun quatre Oscars dans cette catégorie.
Notons que le dernier film italien à avoir reçu ce prix est La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino en 2014.

 

Men In Black III

L’Oscar du meilleur maquillage devrait être renommé… le Rick. Pour Rick Baker, qui en a reçu 7. Notamment le tout premier, l’année de sa création en 1982, pour Le Loup-garou de Londres. Big Foot et les Henderson, Ed Wood, Le Professeur Foldingue, Men In Black, Le Grinch et Wolfman ont suivi.

L’Oscar des meilleurs costumes devrait être renommé… Edith. Pour Edith Head, qui a reçu 8 Oscars pour 35 nominations. Il s’agit de la femme la plus récompensée de toute l’histoire des Oscars. Sa première victoire fût pour La Valse de l’Empereur en 1949 et sa dernière pour L’Arnaque en 1974.

L’Oscar des meilleurs décors devrait être renommé… le Cedric. Pour Cedric Gibbons, qui en a reçu 11 entre les années 1920 et 1950, pour 39 nominations. Orgueil et préjugés en 1941, Les Quatre filles du docteur March en 1950, Un Américain à Paris deux ans plus tard… C’est aussi à Cedric Gibbons qu’on doit le design de la statuette. Quoi qu’il arrive, l’Oscar devrait donc être renommé le Cedric, non ?

L’Oscar d’honneur devrait être renommé… le Walt. Pour Walt Disney, la personnalité qui a reçu le plus de statuettes de toute l’histoire des Oscars : 22 en compétition plus 4 honorifiques (dont un pour la création de Mickey Mouse !). Mais comme il a surtout été récompensé au sein d’une catégorie qui n’existe plus aujourd’hui, "l’Oscar du meilleur court-métrage d'action sur deux bobines", il est difficile de nommer une statuette actuelle le Walt en dehors de l’Oscar d’honneur.

La prochaine cérémonie des -insérez votre prénom d'artiste préféré ici- se déroulera le 28 février prochain.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige