Netflix

Le nouveau film de Yeon Sang-Ho (Dernier train pour Busan) vient d'être dévoilé. Et c’est du lourd.

Avec Dernier train pour Busan, Yeon Sang-Ho cachait sous le genre du "film de zombies", le portrait d’une relation père-fille puissante. Il nous refait le coup cette semaine avec Psychokinesis, qui vient d’arriver sur Netflix. Cette fois, c’est sous couvert de l’étiquette "film de super-héros" que le réalisateur coréen s’intéresse aux difficultés d'un papa absent qui revient vers sa fille lorsque celle-ci perd sa mère de façon brutale. Au moment du drame, il gagne malgré lui le super-pouvoir de télékinésie, et après avoir pensé à l’utiliser pour s’enrichir égoïstement, il décide de plutôt le développer pour aider celle qu’il délaisse depuis trop longtemps. Alors, il la défend face à de terribles mafieux.

Dernier Train pour Busan dégage une puissance folle [critique]

On ressent la même urgence, la même puissance devant les deux films. La même énergie chaotique, aussi. Si les effets spéciaux sont parfois limités et que le combat final vire au grand spectacle exubérant, Psychokinesis est bourré de bonnes idées et de changements de ton soudains, qui en font un spectacle original. A l’heure où les films de super-héros se succèdent à une vitesse folle au cinéma en utilisant tous plus ou moins les mêmes codes, Yeon Sang-Ho joue avec les attentes du spectateur en se permettant d’en faire des tonnes : si le drame initial est fort, il entraîne toutes sortes de réactions farfelues, entre cris exagérés, menaces hystériques et décisions ridicules, le tout saupoudré de second degré bien senti. Il faut voir les petites frappes aller chouiner chez les flics après avoir été témoins des premières attaques du super-papa pour le croire. Idem quand le rendez-vous d’affaires entre mafieux tourne à la comédie, les coups (violents) alternant avec les sourires (méchants) au cœur d’une scène qui fait écho aux changements de ton incroyables de Memories of Murder. Un dernier exemple ? Impossible de résister au fou rire lorsque notre héros tente de construire une barricade en faisant déplacer de lourds objets par la force de l’esprit : loin d’être aussi stoïque que le Professeur X, il se tortille dans tous les sens, tentant d’utiliser la "force psychique" de sa langue ou de ses genoux pour arriver à ses fins !

L'excellent Seoul Station en bonus du blu-ray de Dernier train pour Busan 

Ce mélange incessant entre histoire de famille, action "cartoon" et dénonciation de la corruption frise parfois l'overdose à force de vouloir trop en faire, mais ne cesse d’intriguer grâce à ses multiples niveaux de lecture et ses nombreuses surprises. Même imparfait, Psychokinesis offre un peu de fraîcheur et d'originalité au genre super-héroïque, et ça fait du bien.

Bande-annonce : 

Prochainement au Cinéma