20th Century Fox

Une blague du générique de fin a choqué les premiers spectateurs du film.

Deadpool 2 sort cette semaine au cinéma et, bonne nouvelle : cette comédie d'action super-héroïque est plus réussie que le premier épisode. Ryan Reynolds en fait des tonnes face à Cable (Josh Brolin), Domino (Zazie Beetz) et le reste de sa X-Force. Jusqu'à la fin, Wade mitraille des vannes et fait souvent mouche. Les scènes post-générique sont notamment hilarantes, et elles ont failli être encore plus barrées : MCUCosmic.com révèle que l'équipe avait tourné une blague où Deadpool remontait dans le temps (grâce à la technologie de Cable) "pour tuer bébé Hitler. Pourquoi a-t-elle été coupée ? Apparemment, celle-ci a mis les premiers spectateurs très mal à l'aise lors des séances de test, malgré son ton hilarant. Espérons qu'elle figurera sur le blu-ray..."

Deadpool 2 est bien meilleur que le premier (critique)

Attention, spoilers ! Pour bien comprend le but d'une telle séquence, il faut avoir vu Deadpool 2.

Cette scène fait en fait référence à une discussion qui a lieu au beau milieu du film entre les super-héros, et qui est directement liée à l'intrigue principale, puisque Cable revient dans le passé pour éliminer un adolescent mutant avant qu'il ne commette son premier meurtre et ne finisse par assassiner sa famille dans le futur. D'où cette question posée par Cable : si tu avais le pouvoir de remonter dans le temps, est-ce que tu tuerais bébé Hitler ?
Les scénaristes Paul Wernick et Rhett Reese ont précisé à Uproxx : "Quand les premiers spectateurs ont vu cette scène, ils ont lâché des ‘Ohhhh’. Et on ne voulait pas terminer par cette sensation. Notre dernier plan, c’était Deadpool en train d’étouffer ce bébé en criant ‘Maximum effort !’, c’est vrai que c’était malsain. On avait écrit une séquence alternative où il lui dessinait une petite moustache avant de le tuer, comme ça, le bébé ressemblait plus à Hitler, et ça lui donnait le courage de le tuer."

Montrer Deadpool en train de commettre ce meurtre aurait été dans la logique de l'intrigue de cette suite, dans laquelle le super-héros règle ses comptes dans les scènes post-générique en réécrivant son histoire et celle de son interprète (Ryan Reynolds se moque une nouvelle fois de sa carrière). Il devait visiblement aussi s'attaquer à l'Histoire avec un grand H, mais même Deadpool a des limites : puisque ce passage a choqué une partie de son public, il a été retiré du montage final.

Les scènes post-générique de Deadpool 2 sont exceptionnelles

Bande-annonce de Deadpool 2 :

Non, Marvel n'a pas inventé la scène post-générique