David Lynch aurait pu réaliser Fast Times at Ridgemont High

lynch et Fast Times at Ridgemont High

Le créateur de Twin Peaks et de Inland Empire a refusé de signer ce teen movie passé à la postérité.

Quel farceur ce David Lynch !

Hier, le film culte écrit par Cameron Crowe et réalisé par Amy Heckerling, Fast Times at Ridgemont High, fêtait son 35ème anniversaire. Comédie générationnelle, FTARH est une pépite totalement passée inaperçue sous nos latitudes (il fut discrètement balancé en DVD en 2001), mais totalement culte aux Etats-Unis. Un "zeitgeister", comme on dit, qui réussit à capturer les états d'âmes et la folie adolescente d'une bande de potes circa 1982. Il y a la lycéenne de première année (Jennifer Jason Leigh géniale), son frère ainé star du campus (Judge Reinhold), un surfer cool (Sean Penn, dans ce qui reste peut-être son meilleur rôle), une "princesse" à la beauté incandescente (Phoebe Cates en girl next door craquante) et une star du foot (Forest Whitaker). Et toute cette bande fume, baise, se masturbe, rigole, va au ciné. 

Twin Peaks : quand David Lynch s'inspire des grands peintres surréalistes et figuratifs

Pour fêter dignement l'anniversaire du film, Cameron Crowe a partagé quelques anecdotes au magazine Variety. La plus suprenante ? David Lynch a bien failli le réaliser. Crowe raconte comment à la demande d'un cadre du studio, il a rencontré le cinéaste d'Elephant Man qui était à l'époque le réalisateur le plus en vue d'Hollywood (on lui avait proposé à la même époque Le Retour du Jedi). "Il avait ce petit sourire aux lèvres, et je me suis assis en face de lui. Il a pris le script que je lui ai donné et l'a lu. On a eu d'autres rendez-vous et il était très très gentil. Juste un peu perplexe qu'on ait pensé à lui pour ce film. Finalement, il m'a dit que c'était une belle histoire mais que c'était pas vraiment le genre de choses qu'il faisait. Il s'est levé a repris son van Volkswagen et est parti". 

On se demande bien ce que Lynch aurait fait avec Jeff Spicoli (le personnage de Sean Penn) et l'on rêve de la manière dont le créateur de Laura Palmer aurait pu iconiser Phoebe Cates... Mais c'est une autre histoire.

 

  

Commentaires

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre