DR

Très attendu, le nouvel film des studios anglais Aardman ne convainc pas.

Un long travelling arrière où des hommes préhistoriques s'entretuent avant de découvrir le football grâce à la météorite qui a tué les dinosaures; un cro-magnon dont le meilleur ami est un gros caillou ; une chasse à un lapin espiègle qui tourne mal. Non, décidément, tout le génie d'Aardman tient dans ces micro-moments, ces petites boulettes d'humour où le talent minutieux des artisans de Bristol fait des merveilles ; où la plasticine est changée en or. Malheureusement, Cro Man contient bien peu de ces pépites au-delà de la liste qu'on vous donne.
Le pitch, assez ramassé donc très aardmanien (une tribu de cro-magnons joue leur liberté au foot dans l'arène face à une tribu plus avancée), aurait pu donner un excellent court-métrage : sur quatre-vingt minutes, ça ne tient pas la longueur. Les gags sont rares et pas très surprenants, comme un album moyen d'Astérix, à base d'anachronismes plutôt prévisibles, sur une structure qui pourrait dater de l'âge de pierre (le héros . Reste la merveilleuse trouvaille du Crochon : un irrésistible sanglier désespérément muet qui sert de sidekick au héros. Un personnage bourré de personnalité prend brillamment la relève de Gromit ou Shaun, autres légendaires bestioles d'Aardman qui n'ont jamais eu besoin de la parole pour nous faire rire.
Les enfants les plus jeunes pourront sans doute passer un bon moment devant Cro Man, en voyant s'animer ses figures de plasticine "comme par magie" (encore que le film fasse appel trop souvent à des incrustations numériques qui jurent avec l'exigence coutumière du studio), mais le reste de la salle trouvera le temps long. Le genre hyper-concurrentiel de l'animation familial ne tolère aucune pitié et le film moyen devient oublié à la vitesse de la lumière. En son temps, Aardman avait déjà dû laisser tomber une autre comédie préhistorique, Les Croods, un projet de l'ex-Monty Python John Cleese qui avait fini chez leur ancien partenaire DreamWorks. Peut-être que Cro Man aurait dû aussi faire partie du lot.