DR

Retour sur une des prouesses de Robert Zemeckis. 

Après 2001, l’Odyssée de l’espace, mais avant Interstellar ou Premier Contact, il y eut Contact, de Robert Zemeckis, sorti aux Etats-Unis le 11 juillet 1997.

Le film porté par Jodie Foster a assurément sa place parmi les classiques de la science-fiction. Mais c’est aussi, pour ne pas dire avant tout, un grand film tout court, magnifié par la réalisation de Bob Z, et son goût pour la technique et les prouesses de mise en scène.

Si vous n’avez toujours pas vu Contact, arrêtez tout et offrez-vous trois heures de bonheur. Si vous l’avez déjà vu, plongez-vous avec nous dans un petit décryptage de la scène la plus bluffante du film, le fameux plan séquence du miroir (avec Jena Malone qui joue Ellie enfant), qui écarquille les yeux des cinéphiles depuis deux décennies.

Revoyons la scène pour commencer :

Alors, comment ce plan a-t-il été conçu ? Quel trucage permet à la caméra de "traverser" le miroir ? En réalité, c’est assez simple (mais génialement exécuté). Comme l’explique ce YouTubeur qui a reproduit la séquence chez lui avec sa femme, il suffit de mettre un fond vert sur le miroir pour assurer la continuité du plan. Autrement dit, tout ce que vous voyez à travers le miroir a été ajouté en post-production. Y compris la photo d’Elie et de son père.

DR

Prochainement au Cinéma