DR

TF1 a tranché pour une approche chronologique de l'histoire (de I à VII).

Mise à jour du 12 décembre 2017 : La première chaîne rediffuse à partir de ce soir tous les épisodes de Star Wars, du I (La Menace Fantôme) au VII (Le Réveil de la Force) à raison d'un film tous les mardis. L'occasion de republier notre sujet consacré au mode de visionnage idéal de la saga. Dans quel ordre doit-on regarder les Star Wars ? A la sortie du septième volet, Quentin Tarantino, John Boyega, Ron Howard ou encore Jon Favreau avaient donné leur point de vue sur la question. A redécouvrir ci-dessous en attendant la sortie des Derniers Jedi, demain au cinéma.

Star Wars - Les Derniers Jedi : les premiers avis (sans spoilers) sont tombés

Actualité du 14 décembre 2015 : Deux jours avant Le Réveil de la Force, comment (re)voir la saga Star Wars ? Des invités de luxe nous donnent leur avis.

Ça y est. Plus que deux dodos avant la sortie de Star Wars : Le Réveil de la Force. Avant la sortie française de l'Episode 7 le 16 décembre, c'est la dernière ligne droite pour se refaire les six premiers films originaux. Comment les revoir ? Dans quel ordre ? Comment gérer la prélogie ? Voilà un guide rapide des différentes méthodes utilisées dans la Galaxie, avec quelques guests de choix comme Quentin Tarantino, John Boyega, Ron Howard ou Jon Favreau.

La méthode fantôme
Il existe un montage plus court de l'Episode I sorti en 2001 appelé The Phantom Edit, qui essaie d'améliorer La Menace fantôme. Le doublage de Jar Jar Binks a été refait, les scènes de politique ont été dégraissées, etc. Lucasfilm a apprécié le film et n'a jamais menacé le créateur Mike J. Nichols de poursuites judiciaires. Un comble. Depuis la sortie de La Revanche des Sith, on appelle "Phantom Edit" le montage des films de la prélogie en un seul métrage. Il en existe un pas mal qui s'ouvre sur la baston entre Darh Maul, Obi-Wan et Qui-Gon.

La méthode numérique
1, 2, 3, 4, 5, 6. Bref, les voir dans l'ordre de leurs numéros. Pas si bête : Enchaîner La Revanche des Sith avec Un nouvel espoir permet de s'enfiler deux bons films à la suite. Et de saisir en un instant vertigineux toute l'histoire de George Lucas.

Ray Park : qu'est-il arrivé à Darth Maul ?

La méthode amish
Se limiter à la vision de la trilogie d'origine. La prélogie ? C'est quoi ? Certains puristes enlèvent même Le Retour du Jedi de la liste. D'autres retirent le premier film et ne regardent que L'Empire contre-attaque. Ils se sentent un peu seuls. On raconte aussi l'histoire de foyers où les parents ont interdit à leurs enfants de mater la prélogie depuis leur naissance, comme dans un film de M. Night Shyamalan. L'angoisse.

La méthode remontage
Sur le net, certains fans avec beaucoup trop de temps à leur disposition proposent leurs montages "idéaux" des films de la prélogie, considérés globalement comme de la merde et autorisant ainsi de piétiner la vision de George Lucas. En 2012, l'acteur Topher Grace a présenté un montage de la prélogie en un seul film de 85 minutes (intitulé Star Wars: Episode III.5: The Editor Strikes Back), avec les meilleurs (selon Topher) moments des Episodes 1, 2 et 3. Pourquoi pas, mais ça veut surtout dire 1h25 de combats épuisants au sabre laser avec des scènes de combats spatiaux entre pour souffler.

La méthode machette
4, 5, 2, 3, 6. Pardon ? En clair, ça signifie commencer par Un nouvel espoir, enchaîner avec L'Empire contre-attaque, puis insérer les Episodes 2 et 3 comme un gros flashback entre L'Empire et Le Retour du Jedi, à partir du moment où l'on apprend que Dark Vador est Anakin Skywalker. Les Américains appellent ça "The Machete Cut", insérant les deux films dans la première trilogie comme un coup de machette. C'est assez rigolo, ça se tient en termes de scénar, mais vu la taille du gouffre (en termes de technique et d'ambiance) entre la prélogie et la trilogie, c'est à manier avec précaution. Et, bien sûr, ça signifie zapper complètement l'Episode 1.

La méthode muette
Il s'agit de regarder la prélogie sans le son (dans une version surnommée Mute Edition), juste avec la BO de John Williams en accompagnement. Ce n'est pas si bête : la plupart des dialogues de la prélogie sont consternants, à la différence de la musique de Maître John, constamment sublime. Et ça rejoint l'ambition expérimentale de Lucas quand il était étudiant à l'UCLA.

La méthode simultanée, version split-screen
Une vidéo qui propose de mater les six films en même temps, dans le même cadre, en split-screen. C'est la méthode feignasse (ça dure 2h22) et cela permet d'amusants (?) parallèles entre les films : Palpatine apparaît au même moment dans La Menace fantôme et L'Attaque des clones, par exemple.

La méthode simultanée, version transparence
Le coup de cœur de la rédac. Les six films sont projetés en même temps en surimpression dans une vidéo. Même le son est mélangé. Dès le départ, avec les six fanfares de la 20th Century Fox qui résonnent en même temps dans vos tympans, vous savez que vous embarquez pour un trip sensoriel total de 2h22. La consommation de stupéfiants est fortement déconseillée pendant ce temps, jeune padawan. Les images croisées des six films ont beau donner des compositions psychédéliques d'une beauté et d'une poésie terribles, on vous met au défi de tenir jusqu'au bout. On n'y est pas arrivés.

La méthode chaos de John Boyega, stormtrooper en disponibilité
"Regarde les films dans l'ordre que tu veux. Tu es libre !" Voilà comment l'un des nouveaux héros du Réveil de la Force nous conseillait de remater Star Wars. Il faut dire qu'il ne les a jamais vus en salles -pas même la prélogie, alors qu'il avait sept ans à la sortie de La Menace fantôme au cinéma (en 1999, donc). John regardait ses Star Wars en VHS. "Le Réveil de la Force sera mon premier Star Wars sur grand écran..." La chance.

La recette spéciale de Jon Favreau, réalisateur d'Iron Man et #Chef
Jon Favreau a une opinion originale et intéressante sur la façon de voir Star Wars. "J'ai été sur le tournage et je peux te dire que J.J. -qui est un très bon copain- veut vraiment un film qui soit un fresh start", nous a expliqué Jon. "Je ne veux pas être spoilé, je n'ai vu aucun teaser ou trailer... J'ai essayé de reproduire l'état d'esprit dans lequel j'étais avant de voir le tout premier film : sans rien savoir du tout. Si Le Réveil de la Force fonctionne comme J.J. le veut, tu pourras le voir sans avoir vu AUCUN des films précédents." La recette idéale de Jon serait de voir Star Wars 7 sans avoir vu AUCUN film Star Wars avant. Difficile, mais pas impossible. Les Star Wars Virgins comme disent les anglo-saxons seraient donc les spectateurs idéaux de l'Episode 7. Après, libre à eux de choisir une des méthodes proposées dans cet article et que la Force soit avec eux.

La méthode sage de Ron Howard, vieux copain de George L.
"Je dirais qu'il faudrait voir les films dans l'ordre de leur conception. 4, 5, 6, puis 1, 2 et 3. Comme George les a faits", nous a raconté Ron Howard pendant la promo de Au cœur de l'océan. "Je crois que les trois premiers films ont un rythme très particulier, une humanité très touchante, qui vous introduit bien dans l'univers de Star Wars." Merci, Ronnie, mais la recette est à déconseiller aux personnes fragiles. Enchaîner le final du Retour du Jedi version actuelle (avec l'horrible musique de fin pop-rock et les inserts en CGI) avec le début interminable de La Menace fantôme est une véritable épreuve.

La méthode "jusqu'aux Ewoks" de Quentin Tarantino : deux films et demi
Le réalisateur de Pulp Fiction et de Kill Bill (qui s'ouvrait sur une citation klingon de Star Trek, rappelez-vous) a sa manière bien à lui de revoir Star Wars. Couper Le Retour du Jedi et ne pas faire mention de la prélogie. On lui a posé la question ce week-end pendant la promo des 8 Salopards, et voici sa réponse telle quelle -forcément tarantinesque :
"Déjà, je regarde pas les derniers, là, ceux qui ont été faits il y a 15 ans. Donc, l'ordre pour moi, c'est : Star Wars (épisode 4, NDLR), puis L'Empire contre-attaque et... c'est tout ! Ahahaha ! Ceci dit, j'aime bien le début de Revenge (sic) of the Jedi, tout le passage chez Jabba..."
-Donc tu l'arrêtes en cours de route ?
-Juste avant les Ewoks, ouais !"

Propos recueillis par Frédéric Foubert et Sylvestre Picard

Star Wars : l'histoire de l'Episode 7 (1976 - 2015)

Prochainement au Cinéma