Comment les films de Quentin Tarantino sont-ils liés exactement ?

Comment les films de Quentin Tarantino sont-ils liés exactement ?

Tueurs nés renvoie à Resevoir Dogs, qui fait écho à Pulp Fiction, qui prédit Kill Bill…

Quentin Tarantino a confirmé cette semaine que ses films –aussi bien ses scénarios que ses réalisations- font tous partie d’un même monde, en précisant qu’il les divise en deux catégories : "Il y a l’univers qui est ‘réel’, c’est-à-dire celui où vivent mes personnages. Et il y a l’univers des films. Par exemple, Une nuit en Enfer (qu’il a écrit et dans lequel il joue, mais qui est réalisé par son ami Robert Rodriguez, ndlr) et Kill Bill sont des univers fictifs. Ce qui veut dire qu’en gros, quand les personnages de Reservoir Dogs ou de Pulp Fiction vont voir un film, ils vont voir Une nuit en Enfer ou Kill Bill".

A partir de cette précision, on peut chercher les principaux liens entre chaque film. Pas seulement les clins d’œil répétés (la marque de cigarettes Red Apple, le Big Kahuna Burger…), mais plutôt la filiation plus ou moins cachée qui existe entre plusieurs personnages de ses longs-métrages.
Si Pulp Fiction, Django Unchained et Les 8 Salopards font clairement partie de l’univers le plus réaliste des deux, qu’en est-il de Jackie Brown ou de Boulevard de la Mort ? Etudions-les dans l’ordre chronologique, pour ne pas trop s’y perdre.

 

Travolta confused

Reservoir Dogs est lié à Pulp Fiction et Tueurs Nés
Tout commence en 1992 avec cette histoire de braquage qui tourne mal. Parmi les malfrats, il y a Mr. Blonde, aka Vic Vega, joué par Michael Madsen. L’acteur aurait dû incarner deux ans plus tard son frère dans Pulp Fiction, mais c’est finalement John Travolta qui a obtenu le rôle de Vincent Vega. C’est l’exemple le plus connu des liens familiaux qui existent au sein des films écrits par Tarantino, qui aurait d’ailleurs aimé les réunir dans un "spin-off" de ses deux films 100% consacré aux frères Vega.

Détail moins célèbre mais dans le même esprit : Vic évoque en termes insultants son juge d’application des peines, un certain Seymour Scagnetti, qui est en fait le frère du détective sadique Jack Scagnetti, joué par Tom Sizemore dans Tueurs Nés. Coécrit par QT et réalisé par Oliver Stone, le film est sorti la même année que Pulp Fiction. Ces trois longs-métrages se font écho et figurent dans la catégorie "univers réel" dans l’esprit de leur créateur.

True romance est lié à Reservoir Dogs et Inglourious Basterds
Mr. White, toujours, mentionne une call girl prénommée Alabama dans Reservoir Dogs. Elle sera un an plus tard interprétée par Patricia Arquette dans True Romance, coécrit par QT et Roger Avary et mis en scène par Tony Scott. Embarquée dans une affaire de drogues avec son amoureux Clarence (Christian Slater), elle se retrouve malgré elle liée à un riche producteur, Lee Donovitz, joué par Saul Rubinek. Plus de quinze ans plus tard, on apprendra que ce second rôle –tout de même important dans le dénouement de l’intrigue- est le fils du Sergent Donny Donovitz, incarné par Eli Roth dans Inglourious Basterds.

 

Tarantino Donovitz

Pulp Fiction est lié à Kill Bill (même s’ils ne sont pas dans le même univers)
Autre exemple très célèbre de lien entre deux films imaginés par Quentin Tarantino. Dans Pulp Fiction, Mia Wallace (Uma Thurman) explique avoir passé une audition pour une production fictive intitulée Fox Force Five. Elle décrit alors les cinq rôles principaux féminins, qui correspondent en fait à ceux de Kill Bill, qui sortira au cinéma neuf ans plus tard, et dans lequel Uma incarnera justement l’héroïne. Cela signifie que le réalisateur avait déjà en tête les grandes lignes de son diptyque une décennie avant de s’y coller, et sans doute aussi l’idée d’offrir le rôle principal à l’actrice. De quoi donner le vertige…

 

Pulp Fiction/Kill Bill

Une Nuit en Enfer est lié à Kill Bill et à Boulevard de la Mort
Dans la filmographie de Quentin Tarantino, Kill Bill est donc clairement une œuvre fictive, un film que les personnages de ses autres longs-métrages peuvent aller voir au cinéma. Il en va de même pour Une Nuit en Enfer, sorti en 1996, et pour le projet Grindhouse, dont il partage la mise en scène avec Robert Rodriguez en 2006. Ça tombe bien, toutes ces réalisations ont -au moins- deux personnages en commun.

Michael Parks et son fils James Parks jouent deux Texas Rangers également père et fils dans Une Nuit en Enfer : Earl et Edgar McGraw. Earl apparait aussi dans la suite du film, ainsi que dans sa récente série télé dérivée (mais sous les traits de Don Johnson/Jesse Johnson suivant l’âge du personnage). On les retrouve également dans Kill Bill, où ils enquêtent sur le massacre de l’église, et dans les deux volets de Grindhouse, Planète Terreur et Boulevard de la Mort, notamment au cours d’une scène à l’hôpital. Sans oublier que Marley Shelton joue ici le Dr Dakota Block McGrow, soit la fille d’Edgar et petite fille d’Earl. Peu importe s’ils survivent ou non aux intrigues : puisque ce sont des personnages de fiction, ils peuvent "se balader" au sein des "univers de cinéma" de Quentin Tarantino.

 

Earl et Edgar McGraw

Jackie Brown est lié à Pulp Fiction (mais de manière plus anecdotique)
Jackie Brown est un peu l’exception qui confirme la règle. Sorti en 1997, il s’agit de la seule adaptation de Quentin Tarantino, ce qui explique sans doute pourquoi il est moins lié à ses autres histoires. Il fait peut-être davantage partie de l’univers de son auteur, Elmore Leonard ? Michael Keaton joue par exemple le même personnage, Ray Nicolette, dans Jackie Brown et dans Hors d’Atteinte, inspiré par un autre roman de l’écrivain et mis en scène par Steven Soderbergh en 1998.

Si on se concentre uniquement sur le monde créé par Tarantino, il n’y a pas de lien familial entre les héros de Jackie Brown et ses autres personnages. En revanche, il y a de nombreux clins d’œil à Pulp Fiction dans le film : Jackie achète à manger au Teriyaki Donut comme Marsellus, le costume de l’héroïne est le même que celui de Mia, sa voiture blanche est une Honda comme celle de Butch… Ces points communs signifient-ils que Jackie Brown est l’un de ses "univers réels" ? Vu qu’il ne s’agit que de marques et de style vestimentaire, on peut supposer qu’il figure plutôt dans la catégorie "univers de cinéma", qui aurait servi de modèle à d’autres personnages de Tarantino. Mia Wallace pourrait par exemple avoir acheté le même costume que l’héroïne parce qu’elle aimait son look ?

 

Pulp Fiction Jackie Brown

Kill Bill est lié à Django Unchained
Quand La Mariée est enterrée vivante dans le volume 2, elle se trouve dans la tombe de Paula Schultz. Détail qui tue : les dates indiquées sur la pierre tombale correspondent à l’époque de Django Unchained. Elle pourrait logiquement être la femme du Dr King Schultz, joué par Christoph Waltz ?

 

Cette idée pose une question : si Kill Bill se situe dans l’univers de fiction, Django devrait l’être aussi du coup. Dans ce cas, pourquoi l’un de ses héros est-il aussi lié à un personnage de Pulp Fiction, qui se situe lui dans "l’univers réel" ? C’est le seul lien qui ne colle pas à l’explication de Quentin Tarantino.

 

Pulp Fiction Django Unchained

Lors de la sortie du western, il évoquait déjà l’idée d’un  "univers de cinéma" à propos de Django, en précisant qu’il l’avait imaginé comme l’arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Shaft. Le détective privé (fictif) des années 1970 aurait ainsi récupéré le nom de son arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère Broomhilda Von Shaft (jouée par Kerry Washington). C'est une manière d'inscrire Django en tant que héros/modèle de cinéma, mais cela ne colle pas avec l'anecdote sur l'ancêtre de Koons...

Inglourious Basterds est lié aux 8 Salopards
Un lien a déjà été fait entre True Romance et Inglourious Basterds, ce qui suppose que dans la vision globale de Tarantino, son film de guerre fait partie de "l’univers réel", et ce même si les faits qui y sont relatés ne correspondent pas à la réalité historique. Tim Roth a confirmé au moment de la sortie des 8 Salopards que son rôle dans le dernier western du cinéaste (Pete Hicox) était lié à celui tenu par Michael Fassbender dans Inglourious (Archie Hicox) : "C’est son arrière-arrière-arrière-grand-père. Je suis pas sûr que ce soit arrière, arrière-arrière ou arrière-arrière-arrière mais c’est toujours la même chose avec Quentin Tarantino, j’adore ça". Les 8 Salopards se déroulerait donc dans un « univers réel », ce qui est assez ironique quand on sait que QT l’a d’abord imaginé comme une suite de Django Unchained, un long-métrage entrant dans la catégorie « univers de cinéma »…

 

Une fois établis ces liens de parenté, le cinéma de Quentin Tarantino peut se diviser ainsi : les intrigues de Reservoir Dogs, True Romance, Tueurs Nés, Pulp Fiction, Inglourious Basterds et Les 8 Salopards se déroulent dans l’"univers réel", tandis que celles d’Une Nuit en Enfer, Jackie Brown, Kill Bill, Grindhouse et Django Unchained se passent dans l’"univers de cinéma". Et d'une manière ou d'une autre, ils sont tous liés.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Walk with Me
Transfiguration
I Wish : faites un vœu