Sept morts sur ordonnance
1975 - TF1 Droits Audiovisuels / Jet Films / T.I.T Films

Le drame psychologique de Jacques Rouffio, mené par Gérard Depardieu et Michel Piccoli, est à l’honneur ce soir de « Place au cinéma » sur France 5, présenté par Dominique Besnehard.

Michel Piccoli, futur acteur fétiche

7 morts sur ordonnance est le premier film que Jacques Rouffio et Michel Piccoli tournent ensemble. Pourtant, l’acteur suit le travail de l’ancien assistant de Franju et de Verneuil depuis longtemps. Il a d’abord été épaté par son premier film, L’Horizon sur les effets de la première guerre mondiale. Un échec cuisant au box office mais un film qui mérite aujourd’hui d’être revu. Il a adoré le scénario du Trio infernal qu’il a co-signé avec Francis Girod qui le réalisa : Piccoli est le héros de ce policier avec Romy Schneider. Aussi quand Rouffio fait lire le scénario de 7 morts sur ordonnance, ce-dernier n’hésite pas une seconde à s’engager dans ce qu’il appellera un film moral. Les deux hommes tourneront ensuite, entre autres, Le sucre et La passante du sans-souci.

Une histoire vraie

C’est d’un fait-divers survenu à Reims qu’est parti le romancier et scénariste Georges Couchon pour bâtir ce drame. A plusieurs années d’écart, deux brillants médecins se sont suicidés. La pression d’un mandarin local en était la raison. A ceux qui craignaient de voir un drame médical, Jacques Rouffio répondait : "Nous n’avons pas fait un film sur la médecine, nous avons fait un film sur les notables". 

Gérard Depardieu, la nature

En 1975, Gérard Depardieu n’est pas encore l’acteur reconnu qu’il va devenir. Mis à part Les Valseuses de Bertrand Blier, il n’a joué que des petits rôles au cinéma. L’intensité qu’il met dans l’interprétation de Jean-Pierre Berg va le propulser et donner toute son ampleur au film. La première fois qu’il apparaît à l’écran, c’est carabine à la main, pourchassant ses enfants dans les escaliers. Glaçant. La force qu’il met dans ce chirurgien poussé à bout par un notable épate même son réalisateur.

Un petit air espagnol

Pour trouver l’argent nécessaire au tournage du film, il a fallu faire une coproduction avec l’Espagne. Toutes les scènes de salles d’opération ont été tournées à Madrid. Un défi pour les deux chirurgiens (Piccoli et Depardieu) qui devaient exécuter des gestes techniques entourés de figurants espagnols qui ne comprenaient pas ce qu’ils disaient.

Les premiers César

7 morts sur ordonnance fait partie des quatre films nommés au César du meilleur film lors de la première cérémonie du genre, qui eut lieu le 3 avril 1976, sous la présidence de Jean Gabin. Hélas, le film perdit au profit du Vieux fusil de Robert Enrico. Seul le montage (une leçon de « cuts ») effectué par Geneviève Winding sera récompensé d’un trophée.

 

7 morts sur ordonnance est diffusé sur France 5 lundi 16 septembre à 20h50.

A lire aussi sur Première