Christopher Nolan défend le 70mm, Tarantino et "l'expérience" cinéma qui risque de mourir

Christopher Nolan défend le 70mm, Tarantino et

"Si on ne valorise pas l'expérience, les gens vont arrêter d'aller au cinéma".

Nos bonnes vieilles salles sont-elles en train de s'éteindre tout doucement ? Au BFI London Film Festival, Christopher Nolan a pris la parole sur l'avenir du cinéma et ses craintes. "Pour une raison que j'ignore, il est devenu acceptable de dire aux gens qu'on leur offre une salle vide avec une télé à l'intérieur pour qu'ils regardent un film. Sans faire le show. Il faut que ça change. Si on ne valorise pas l'expérience, les gens vont arrêter d'aller" au cinéma, assure le réalisateur d'Interstellar, qu'il a dernièrement tourné en 35mm et en IMAX 70mm.

"L'idée que l'expérience est en train de mourir ou est dévaluée par les jeunes qui vont au cinéma est débile. Mais l'expérience doit être super, bien sûr, sinon les gens ne viendront pas", ajoute-t-il. Et Nolan vise également les salles qui diffusent les petits films indépendants avec des Blu-ray, car ce sont les seules copies à leur disposition, souvent pour des raisons de coût. "Les exploitants devraient dire non à ça. On ne devrait pas présenter la pire version possible d'un film et simplement attendre que quelqu'un s'en plaigne. Les exploitants doivent avoir un niveau d'exigence. Aucun cinéma ne devrait diffuser à un public dans un format destiné au consommateur. Au moins, ils ne devraient pas dire au public qu'ils ne peuvent pas faire mieux que ça", s'énerve le cinéaste. 

Les films de Christopher Nolan classés du pire au meilleur

Évidemment, Christopher Nolan est ravi de l'initiative de Quentin Tarantino, qui a décidé d'équiper cinquante cinémas américains de projecteurs 70mm pour Les Huit Salopards : "On paie toujours la même chose pour un ticket de cinéma, alors où sont ces merveilleuses économies réalisées par la projection numérique ? J'adore ce que fait Quentin Tarantino (...) Il dit que c'est difficile mais que ça vaut le coup". Il précise également n'avoir aucun intérêt pour les caméras numériques, qui selon lui n'apportent rien de plus au réalisateur, mais permettent simplement aux studios de faire des économies. Un discours de moins en moins audible à Hollywood.

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre