DR

La publicitaire de l’acteur affirme qu’il n’aurait pas encore pris de décision sur le contenu de son show. 

Alors que la polémique #OscarsSoWhite agite Hollywood, on apprenait hier grâce au réalisateur et producteur Reginald Hudlin que le futur maître de cérémonie Chris Rock adaptait son discours au contexte délicat : "Chris Rock est un bosseur (…) Dès que les choses ont pris une tournure provoquante, il a dit : ‘Je jette mon discours à la poubelle et je réécris mon show ‘".

Oscars 2016 : où sont les Noirs ?

Et pendant que toute l’industrie du cinéma y va de son propre commentaire pour défendre (ou pas) la communauté afro-américaine auprès de l’Académie, Leslie Sloane, publicitaire et représentante de Chris Rock, calme les ardeurs : "En ce qui concerne les propos de Hudlin, ni lui ni personne d’autre ne parle pour Chris" a-t-elle expliqué au Hollywood Reporter, avant de démentir que l’acteur et humoriste réécrivait son monologue d’intro : "Il n’a pris aucune décision à propos du contenu de son show. Le résultat sera révélé le 28 février. Nous ne ferons aucun commentaire de plus".

Ruse de communiquant pour conserver l’effet de surprise du numéro ? En tout cas, Chris Rock a une pression folle sur les épaules. Depuis l’annonce des nominations aux Oscars, l’absence d’acteurs noirs dans les catégories principales - alors que Michael B. Jordan (Creed), Idris Elba (Beasts of No Nation) ou les acteurs de N.W.A. - Straight Outta Compton étaient 100% éligibles, est au cœur du débat. Spike Lee, Michael Moore, Will Smith et sa femme boycotteront la cérémonie que Rock présentera, bien qu’invité à se retirer de ses fonctions en guise de soutien. On attend du lourd en matière de blagues, Chris. 

Oscars 2016 : Ce qu'il faut retenir des nominations 

Prochainement au Cinéma