SND/Capture Ecran

Une histoire d’héritage qui tourne mal…

Dans la peau d’une comtesse, Charlotte de Turckheim est désespérément à la recherche d’un nouvel héritier, après le décès de son mari. 

Composé d’un casting quasi anonyme, Isabelle Doval (Fonzy) rassemble aux côtés de Charlotte de TurckheimAmir El Kacem qui fit ses premiers pas au cinéma dans Une histoire de fou (Robert Guédiguian), présenté au Festival de Cannes en 2015. Avec eux, Margaux Chatelier, récemment vu dans Belle et Sébastien (Clovis Cornillac), mais également Mathieu Simonet qui incarnait le caporal Leroux dans Indigènes (Rachid Biouchareb).

Le pitch ? A la mort du comte, la comtesse de Montarbie d’Haust (Charlotte de Turckheim) doit transmettre le titre de noblesse et le domaine à un homme de la famille, comme le veut la tradition aristocratique. Elle ne peut cependant se résoudre à transmettre le domaine à Gonzague (Mathieu Simonet), un neveu arrogant et cupide, plutôt qu’à sa fille (Margaux Chatelier).
Quand Abdel (Amir el Kacem), un jeune de cité débrouillard et astucieux, trouve refuge dans leur château, sa rencontre avec la comtesse va faire des étincelles !
Issus de deux mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement…

Abdel et la comtesse, réalisé par Isabelle Doval, avec Charlotte de TurckheimAmir El KacemMargaux Chatelier et Mathieu Simonet, en salles le 9 mai prochain.

 

Prochainement au Cinéma