Capture écran TMC

Les actrices nommées au César du meilleur espoir ont révélé ce qui était prévu.

Mercredi dans Quotidien, Yann Barthès recevait Camélia Jordana (Le Brio), Laetitia Dosch (Jeune femme), Eye Haïdara (Le sens de la fête), Garance Marillier (Grave) et Iris Bry (Les gardiennes).

Interrogées sur le mouvement Time’s Up aux Etats-Unis, les cinq comédiennes ont révélé ce qui était prévu sur le tapis rouge des César, vendredi 2 mars. "C’est plus discret, ce sont des petits rubans blancs", souligne Laetitia Dosch.

Harcèlement sexuel : les stars se mobilisent

"Julie Gayet a donné l’impulsion" à cette démarche, a ajouté Camélia Jordana, proposant aux invités de la cérémonie d’arborer ce symbole sur leur tenue. "Le ruban blanc représente une fondation, la Fondation des femmes", a-t-elle expliqué. Cette fondation, créée fin 2015 a pour but de se donner les moyens de lutter efficacement contre les violences et pour l’égalité femmes hommes. L’argent récolté par la fondation est ensuite redistribué à des associations. Parmi les ambassadrices et ambassadeurs de la Fondation des femmes figurent la réalisatrice Mona Achache, l’humoriste Sophia Aram, la journaliste Laurence Ferrari ou encore la comédienne Firmine Richard.

Pourquoi Kate Middleton ne portait pas de noir aux Bafta

Quant à savoir pourquoi le cinéma français n’a pas été éclaboussé par des affaires de harcèlement ? "Ou on est plus secret, et peut-être que c’est parce que ça ne se dit pas assez, ou il y a moins de choses" a réagi Laetitia Dosch. "J’ai l’impression que ça se passe plutôt bien aussi, en France" a renchérit Camélia Jordana.

Aux Etats-Unis, lors des Golden Globes en janvier, les actrices et les acteurs étaient tous vêtus de noir et affichaient un pin’s du mouvement Time’s up. A Londres ce week-end, pour les Bafta, le noir était une nouvelle fois de mise en solidarité au mouvement.

 

Prochainement au Cinéma