Cannes : Charlie Hebdo se paie le festival et Catherine Deneuve

Cannes : Charlie Hebdo se paie le festival et Catherine Deneuve

Fidèle à sa ligne impitoyable, Charlie Hebdo fête à sa manière l'ouverture du Festival de Cannes avec une couv particulièrement raide pour Catherine Deneuve, star de La Tête haute d'Emmanuelle Bercot, présenté ce soir en ouverture. >> La Tête haute, un film qui se cogne contre les murs">>>> La Tête haute, un film qui se cogne contre les mursOutre le trait peu flatteur de Luz pour la silhouette de l'actrice française, il n'y a que l'hebdo satirique, cible de l'attentat meurtrier du 7 janvier dernier, pour pouvoir se permettre de l'associer à une alerte à la bombe. Mais pourquoi tant de haine ?On trouve plus loin dans les pages de Charlie un autre dessin de Luz qui a décidé de se payer la grande Catherine et le festival du même coup, en résumant sa "féérie" à la coke et les stars, symbolisées par Deneuve qui disait il y a quelques jours qu'il n'y avait plus de stars en France. Des déclarations que n'a pas goûtées Nabilla, qui a ensuite traité l'actrice de "vieille jalouse aigrie" sur Twitter. En marge de ces chamailleries de cour d'école, Deneuve, qui a multiplié les interviews à l'approche du Festival, a également multiplié les occasions de se faire étriller. Notamment par le maire de Dunkerque, qui conseille à l'actrice de "monter les marches la tête basse" (référence au titre du film d'ouverture dans lequel elle joue) après avoir été blessé par ses déclarations sur la ville qu'il administre. Autant de bonnes raisons pour l'hebdo satirique de se payer la star et le festival du même coup. 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

The Greatest Showman
Sugarland
Oh Lucy !

PREMIÈRE ACTUS