Once Upon a Time in Hollywood Cannes
Abaca
Brad Pitt Cannes
Abaca
Margot Robbie Cannes
Abaca
Tarantino Pitt DiCaprio Cannes
Abaca
Parasite Bon Joon-Ho
Abaca
Tilda Swinton Cannes
Abaca
Once Upon a Time in Hollywood Cannes
Brad Pitt Cannes
Margot Robbie Cannes
Tarantino Pitt DiCaprio Cannes
Parasite Bon Joon-Ho
Tilda Swinton Cannes

Once Upon a Time... in Cannes

L'esprit de l'année 1969 a gagné la totalité du Festival mardi. De retour à Cannes 25 ans après sa Palme d'or surprise pour Pulp Fiction, Quentin Tarantino présentait Once Upon a Time... in Hollywood, le film le plus attendu de cette 72e édition. Avec Brad Pitt, Leo DiCaprio, Margot Robbie, Al Pacino ou encore Harvey Keitel au casting, le film évoque la fin du rêve hollywoodien à travers la figure d'une actrice populaire (Sharon Tate), d'un acteur sur le déclin (Rick Dalton) et de sa doublure cascade (Cliff Booth).

Comme un gosse

Brad Pitt n'a pas boudé son plaisir lors de la montée des marches pour Once Upon a Time... in Hollywood. Cela faisait un moment que l'acteur de Fight Club n'avait pas foulé le tapis rouge, la dernière fois étant pour Killing Them Softly en 2012 et The Tree of Life en 2011.

La reine Margot

L'actrice australienne Margot Robbie, célèbre pour son rôle de femme fatale dans Le Loup de Wall Street et son interprétation d'Harley Quinn dans Suicide Squad, était resplendissante sur le red carpet. Dans le neuvième film de QT, elle se glisse dans la peau de l'actrice Sharon Tate, ancienne compagne de Roman Polanski assassinée au cours de l'année 1969 par la Charles Manson family.

The boys are back in town

Le trio magique de Once Upon a Time... in Hollywood a créé la sensation sur le tapis rouge, mardi après-midi. Même si Brad Pitt et Leo DiCaprio ont déjà travaillé sous la botte de Tarantino (Inglourious Basterds pour Pitt et Django Unchained pour DiCaprio), c'est les deux lurons sont à l'affiche du même film.

Bong hypnotise Cannes

Quasiment toute l'équipe de Parasite, du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, avait fait le déplacement à Cannes, y compris son acteur fétiche Song Kang-ho (The Host). Instigateur de la nouvelle vague du cinéma coréen, le metteur en scène de Memories of Murder et Mother revient sur la Croisette deux ans après avoir présenté Okja.

Only mothers left alive

À l'affiche de la comédie de zombie de Jim Jarmusch, The Dead Don't Die, Tilda Swinton a assisté à la projection de Parasite en compagnie de sa fille Honor Swinton Byrne, enfant de son union avec le dramaturge britannique John Byrne.

Le tapis rouge de Once Upon a Time... in Hollywood a fait crépiter les flash.

Cannes 2019 : Once upon a time in Hollywood, l’ode fabuleuse de Tarantino à l’industrie du rêve [critique]