Cannes 2018 : Netflix retire officiellement ses films du festival suite à la nouvelle règle

Okja

Le ton monte entre Ted Sarandos et Thierry Frémaux.

Netflix au Festival de Cannes, c’est terminé. Le directeur des contenus du géant du streaming vidéo, Ted Sarandos, a accordé une interview à Variety dans laquelle il explique qu’aucun film Netflix ne sera projeté sur la Croisette, même hors compétition. Une réponse ferme à la nouvelle règle annoncée dernièrement par le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, qui refuse l’accès à la compétition aux longs-métrages ne bénéficiant pas de sortie en salle. Avec la loi française actuelle, si Netflix voulait participer à Cannes 2018, il lui aurait fallu proposer ses films au cinéma et attendre 36 mois pour en donner l’accès à ses abonnés. Impensable, pour Ted Sarandos.

« Nous voulons être sur un plan d'égalité avec les autres cinéastes », explique-t-il. Et de s’inquiéter d’un éventuel « manque de respect » envers les films et les réalisateurs Netflix si la  firme se rendait à Cannes hors compétition. « Je ne pense pas que ce serait bien pour nous d'y aller. La règle concernait implicitement Netflix, et Thierry a fait en sorte qu’elle concerne explicitement Netflix quand il l’a annoncée ». Sarandos précise qu’il ne se rendra pas personnellement à Cannes mais que des employés de Netflix seront bien présents pour potentiellement acheter des films qui n’ont pas de distributeur, même ceux en compétition.

Ted Sarandos estime que Cannes pourrait changer d’avis dans le futur : « Je crois que Thierry partage mon amour pour le cinéma et sera un défenseur du changement quand il réalisera à quel point cette nouvelle règle est punitive pour les réalisateurs et les cinéphiles (…) Nous espérons qu’ils vont se moderniser ». Il conclut par une saillie qui devrait faire réagir les dirigeants du Festival : « Thierry a dit quand il a évoqué son changement de règle que l’histoire d’Internet et l’histoire de Cannes sont deux choses différentes. Bien sûr. Mais nous choisissons de nous positionner du côté de l’avenir du cinéma. Si le Festival de Cannes choisit de rester bloqué dans le passé du cinéma, très bien ».

L’année dernière, Netflix avait deux films en compétition officielle à Cannes, Okja et The Meyerowitz Stories, qui avaient été proposés peu de temps après sur la plateforme. Cette année, la firme devait potentiellement amener dans ses valises Roma, le nouveau Alfonso Cuaron, ainsi que le film inédit d’Orson Welles, The Other Side Of The Wind.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Charade
Mai 68, la belle ouvrage
La Vita possibile

PREMIÈRE ACTUS