Cannes 2016 - Xavier Dolan : "Juste la fin du monde est mon meilleur film"

Juste la fin du monde

Lors d’une conférence de presse à Cannes, le jeune réalisateur a confié ne pas être "inquiet" par l’accueil mitigé que reçoit son film.

Ce midi, dans le Palais des festivals de Cannes, Xavier Dolan et toute l’équipe de Juste la fin du monde ont répondu aux questions des journalistes. Une conférence de presse détendue et sans exubérance, où le jeune réalisateur de 27 ans a assuré ne pas être trop touché par les critiques mitigées de la presse. "On est à Cannes, tous les films divisent, C’est arrivé dans le passé pour Les Amours imaginaires ou Laurence Anyways. Je ne suis pas spécialement inquiet, de très belles critiques sont parues", a-t-il lâché d’entrée de jeu.

Cannes 2016 : Xavier Dolan déçoit avec Juste la fin du monde

On aimerait beaucoup le croire, mais certains de nos confrères qui avaient des interviews prévues avec le Canadien auraient été éconduits au dernier moment. 

"C'est un film dont je suis très fier et qui est, selon moi, mon meilleur", a ajouté celui qui a réalisé son premier long-métrage à 17 ans. "C'est toujours comme ça qu'il faut penser. Sinon comment peut-on avancer et chercher à s'améliorer si on n'a pas la conviction des choses qu'on aime et dans lesquelles on investit son énergie et son amour ?

Cannes 2016 : avec Juste la fin du monde, Xavier Dolan divise la critique

Son casting all-star (Nathalie Baye, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Léa Seydoux et Vincent Cassel) a fait son éloge, Léa Seydoux assurant notamment qu’il est "assez incroyable de travailler avec Xavier. C’est un metteur en scène rare. Il sait exactement ce qu’il veut, c’est très précis. Etant lui-même acteur, la communication est très fluide".

"Au début c’est déroutant, il capte le moindre souffle, la moindre respiration", expliquait Ulliel, qui tient le rôle principal dans Juste la fin du monde. "L’acteur se sent comme sous l’oeil d’un microscope". Vincent Cassel confiait que la préparation de Dolan va très loin, puisqu’il "y a un an, il nous montrait tous les plans du film, dans les décors avec des doublures qui portaient nos costumes. Tout est cadré chez lui mais il y a beaucoup de liberté sur le plateau. Il tourne, il tourne, il tourne, c’est des kilomètres de pellicule". 

Juste la fin du monde

L’étrangeté de certains dialogues (Dolan a adapté le texte de la pièce de Jean-Luc Lagarce), qui ont posé des problèmes à plusieurs journalistes, ont été un petit calvaire pour Marion Cotillard : "Moi j’ai beaucoup galéré avec le texte. Elle ne dit pas grand-chose mais quand elle se met à parler c’est une espèce de cascade, de n’importe quoi".

"Plus j’avance, plus je fais les films que j’aimerais voir au cinéma", a expliqué Xavier Dolan en fin de conférence de presse. "Je pense que Juste la fin du monde est mon film le plus complet. Je ne le préfère pas pour des raisons sentimentales". Reste à voir si le jury du Festival de Cannes sera d’accord avec le réalisateur. 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige