Disney/Lucasfilm

L'Episode 8 de Star Wars a battu La Belle et la Bête, et a dépassé le milliard de dollars sur toute la planète. (Source : Le Film français)

L'année 2017 est finie et, ô surprise, Disney domine le box-office. En récoltant 52,6 millions de dollars pour le dernier week-end de l'année, Star Wars : Les Derniers Jedi atteint la somme de 517,3 millions aux Etats-Unis. L'Episode 8 est donc le plus gros succès de l'année 2017 là-bas, devant La Belle et la Bête (504 millions). Les Derniers Jedi n'atteindra pas les hauteurs vertiginieuses du Réveil de la Force (qui terminait sa carrière américaine à 936,6 millions de dollars fin 2015) mais à l'échelle mondiale le film a dépassé la barre du milliard de dollars de recettes (moitié moins que l'Episode 7, mais à ce compte-là on perd un peu les notions de "mieux" ou "moins bien").

Jumanji : Bienvenue dans la jungle s'accroche très bien en deuxième semaine. La suite de Jumanji avec Dwayne Johnson réussit même à augmenter ses recettes (de 38%) et récolte 50,3 millions ! Voilà le film à 169 millions de dollars aux Etats-Unis pour un budget de 90 millions. C'est déjà un joli succès.

En deuxième semaine, Pitch Perfect 3 récolte 16,8 millions, pour un total de 67,4 millions (budget : 45 millions). C'est un demi-succès, et inférieur aux deux premiers Pitch Perfect (qui terminaient leurs carrèires américaines à 65 puis 184,2 millions). Le troisième film a bien souffert de ce que les anglo-saxons appellent la franchise fatigue ("franchise épuisée").

La Fox a étendu la distribution de The Greatest Showman dans 310 salles supplémentaires pour lui faire passer le seuil des 3 000 copies américaines. Ce qui ne lui donne pas la clef du succès pour autant : la comédie musicale avec Hugh Jackman n'a gagné que 15,5 millions pour son deuxième week-end, et en est donc à 49 millions. Très loin de son budget estimé à 84 millions. Dans le reste du monde, le film a gagné 35,1 millions.

Le film d'animation Ferdinand, autre distribution Fox, rapporte 11,4 millions en troisième semaine. Pour un total de 56,7 millions. C'est très, très loin de son budget (estimé à 111 millions), et c'est le pire résultat de tous les films du studio Blue Sky, derrière L'Age de glace : Les Lois de l'univers (qui terminait sa carrière US à 64 millions). Il n'y a pas que la franchise fatigue, il y a aussi la studio fatigue.

C'était aussi le dernier créneau de sortie pour les films désirant se qualifier aux trophées 2018, Oscars et Golden Globes. Trois films sont ainsi sortis le 25 décembre en limited release aux Etats-Unis. Tout l'argent du monde de Ridley Scott est sorti dans 2 074 salles et a rapporté 5,6 millions, pour un total de 14,6 millions de dollars. Le Grand jeu d'Aaron Sorkin avec Jessica Chastain a rapporté 2,3 millions dans 271 salles (moyenne par copie : 8 598 dollars). Enfin, Phantom Thread de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis en couturier des années 50 -c'est paraît-il son ultime film- rapporte 215 000 dollars dans 4 salles seulement, soit un très bon score de 53 750 dollars par salle. La stratégie classique étant de bâtir un succès en se calant sur les annonces des nominations aux trophées 2018, puis sur un éventuel triomphe lors de ces mêmes trophées. Les nominations aux Oscars seront annoncées le 23 janvier et la 90ème cérémonie aura lieu le 4 mars prochain.

Source : Le Film français

Box-office américain du 29 au 31 décembre 2017 :
1) Star Wars : Les Derniers Jedi
2) Jumanji : Bievenue dans la jungle
3) Pitch Perfect 3
4) The Greatest Showman
5) Ferdinand

Prochainement au Cinéma