Crazy Rich Asians
Warner Bros

Crazy Rich Asians est le premier film de studio avec un casting 100% asiatique à connaître un aussi gros démarrage.

Petite précision linguistique : Crazy Rich Asians ne se traduit pas par "de riches asiatiques complètement tarés" mais par "des Asiatiques riches de ouf". Et Crazy Rich Asians réussit (presque) à être conforme à son titre en prenant la tête du box-office américain pour son week-end de démarrage : 25,2 millions de dollars raflés ces trois derniers jours, mais comme le film est sorti en fait le 15 août, ses recettes américaines se montent déjà à 34 millions de dollars. Ce n'est pas un pognon de ouf, mais c'est une somme supérieure à son budget estimé à 30 millions, et donc un coup réussi pour le studio Warner qui a longuement présenté son film comme un coup risqué, avec son casting 100% asiatique (Michelle Yeoh, Constance Wu, Gemma Chan...). Un événement puisque c'est une première pour un film de studio depuis Le Club de la chance, réalisé par Wayne Wang et sorti en 1993. Crazy Rich Asians, comédie romantique sur l'amour entre une jeune femme issue d'un milieu modeste et un jeune homme riche à milliards, est réalisé par Jon M. Chu (Justin Bieber : Never Say Never, G.I. Joe : Conspiration, Insaisissables 2...) et reçoit en plus de bonnes critiques américaines qui vantent son humour et son parfum de romcom à l'ancienne. On prédit au film de terminer sa carrière américaine au-delà des 100 millions de dollars.

Crazy Rich Asians déloge ainsi En eaux troubles de la première place : le blockbuster (également distribué par Warner) où Jason Statham chasse le requin préhistorique géant récolte 21,1 millions de dollars pour son deuxième week-end, pour un total américain provisoire de 83,7 millions. Pas terrible pour son budget estimé à 130 millions, mais dans le reste du monde En eaux troubles a raflé la somme conséquente de 230,4 millions de dollars !

 

Démarrage en forme moyenne pour le duo Mark Wahlberg/Peter Berg : le film d'action 22 Miles ne gagne que 13,6 millions de dollars. C'est moins bien que Deepwater (20,2 millions en septembre 2016) mais c'est mieux que Traque à Boston (11,6 millions en décembre 2016), les deux derniers films des compères. Et 22 Miles ne risque pas d'atteindre les hauteurs de leur première collaboration, le film de guerre Du sang et des larmes, sorti à Noël 2013, et qui terminait sa carrèire américaine à 125 millions.

 

Pour son quatrième week-end, Mission : Impossible Fallout rapporte 10,5 millions de dollars. Ce qui porte ses recettes américaines à 180,7 millions. A peine plus, en fait, que son budget estimé à 178 millions. Mais cela lui permet de franchir la barre des 500 millions de dollars sur toute la planète. Fallout est le neuvième plus gros succès mondial de 2018, et le quatrième plus gros carton de la franchise portée par Tom Cruise sur la planète.

 

Enfin, le film d'aventures préhistoriques Alpha (situé dans le Paléolithique supérieur, pour être exact) démarre à 10,5 millions de dollars. Réalisé par Albert Hughes sans son frère jumeau Allen (les frangins ont tourné Menace II Society et Le Livre d'Eli), Alpha raconte l'amitié entre un ado préhisto et un loup. Les critiques sont bonnes, mais pas sûr que le film puisse rembourser son budget de 51 millions sur le sol américain.

Source : Le Film français

Box-office américain du 17 au 19 août 2018 :
1) Crazy Rich Asians
2) En eaux troubles
3) 22 Miles
4) Mission : Impossible Fallout
5) Alpha

A lire aussi sur Première

Box-office US : Crazy Rich Asians passe la barre des 100 millions de dollars

La comédie romantique 100% asiatique de Warner continue de trôner sur le box-office américain. (Source : Le Film français)

Box-office US : Crazy Rich Asians toujours en tête

Crazy Rich Asians caracole toujours en pole position pendant que la nouvelle comédie trash de Melissa McCarthy démarre mal. (Source : Le Film français)