Box-office US du 17 janvier : Mise à l'épreuve 2 et The Revenant ont battu Star Wars

ride-along-2.jpg

La Force est puissante avec Kevin Hart et Ice Cube, moins avec Leonardo DiCaprio et pas du tout avec Michael Bay. (Source : Box-office Mojo)

Ca y est. Star Wars a été battu. Après vingt-huit jours jours passés numéro un, Le Réveil de la Force tombe de son trône américain. Et le vainqueur est une comédie : Mise à l'épreuve 2. Suite du carton Mise à l'épreuve avec Kevin Hart en beauf maladroit du flic badass Ice Cube. Mise à l'épreuve 2, produit par Universal pour un budget estimé à 40 millions de dollars, rapporte 34 millions pour son week-end de démarrage. Le premier avait démarré à 41,5 millions en janvier 2014 mais n'avait coûté que 25 petits millions. C'est un peu le syndrome de la grosse tête. Pas d'inquiétude, Mise à l'épreuve 2 va rentrer dans ses frais mais sans rééditer toutefois le gros carton du premier volet. Battre Star Wars lors de sa cinquième semaine d'exploitation, c'était plutôt facile : le vrai exploit c'est que Mise à l'épreuve 2 est mojns bien critiqué que le premier Mise à l'épreuve, déjà lynché par la critique à l'époque. On va citer Joshua Rothkopf dans Time Out : "Eddie Murphy, s'il te plaît, reviens et montre à ces boufffons comment il faut faire".

The Revenant avait bien démarré la semaine dernière en menaçant Star Wars. Entre une comédie d'action beauf déconseillée aux moins de 13 ans durant 1h40 et un survival de 2h40 carrément violent, c'est Mise à l'épreuve 2 qui a gagné. Normal ? Mise à l'épreuve 2 ratissait plus large, de toutes façons. Et The Revenant rapporte 29,5 millions pour son deuxième week-end. 87,6 millions de dollars de recettes totales pour l'instant alors que la Fox a augmenté la distribution du film dans 184 salles de mieux. Acclamé par la critique pour la puissance des images d'Iñárritu, le film est encore bien loin de la 88ème cérémonie des Oscars où il est surreprésenté (12 nominations !) et où Leonardo DiCaprio pourrait s'emparer du trophée du Meilleur acteur. Ce qui pourrait donner à The Revenant un coup de boost côté recettes, mais encore une fois on est bien loin du 28 février. Pas sûr que The Revenant survive jusque-là. Il a quand même coûté 135 millions... Mais l'effet "nominations aux Oscars" est bel et bien là : Brooklyn avec Saoirse Ronan, Spotlight, Room avec Brie Larson, même les vétérans Seul sur Mars et Le Pont des espions, tous nommés aux Oscars 2016 (la liste complète est ici), ont connu des augmentations sensibles de leurs recettes ce week-end, le lendemain de l'annonce des sélectionnés 2016. Un rappel que l'enjeu des Oscars n'est pas que le vain désir d'un joujou doré mais bien la promesse d'un shot d'adrénaline au box-office.

Oscars 2016 : Ce qu’il faut retenir des nominations

Où est passé Star Wars ? En troisième position, avec 25,1 millions de dollars raflés ce week-end. Une chute de 40,7% : la baisse la plus importante de sa carrière américaine pour l'instant. Bon, avec 856,9 millions de dollars en caisse (pour compter simplement le marché yankee), l'Episode 7 n'a rien à craindre et risque de détenir le record du plus gros hit américain de tous les temps -sans tenir compte de l'inflation, mais allez dire ça aux comptables de chez Disney- encore longtemps, très longtemps, dans une galaxie lointaine... Pardon, on s'égare.

Michael Bay s'est égaré, aussi. Son dernier film vient de se casser la gueule au démarrage. 16 millions de dollars seulement pour son film de guerre 13 Hours qui a coûté quand même 50 millions. C'est la première fois depuis The Island en 2005 qu'un Bay démarre en-dessous de 20 millions. Aïe. Et vu son sujet, il y a peu de chances pour que le film se refasse une santé dans le marché international. En racontant le combat acharné d'une nuit en septembre 2012 entre forces spéciales US et ex-miliciens de Kadhafi, Bay va encore se faire des copains. L'ironie du truc, c'est que Mise à l'épreuve 2 ressemble beaucoup à un remake de Bad Boys de Bay. En tous cas même aux Etats-Unis le film se fait attaquer sur sa droite, notamment par la CIA qui a reproché à 13 Hours de prendre des libertés avec l'histoire (un comble). Au-delà de ces querelles le film semble être parti pour être un flop, sans star façon Mark Wahlberg (Du sang et des larmes démarrait à 37,8 millions en décembre 2013) pour assurer ses arrières. Heureusement Bay a déjà sécurisé son prochain emploi : tourner Transformers 5 avec Wahlberg. Pas de risque de prendre des libertés avec l'histoire, là.

En parlant de Mark Wahlberg, sa comédie Daddy's Home est toujours là et rapporte la somme très correcte de 9,4 millions pour son quatrième week-end. Avec un total américain de 129,2 millions, on attend incessament sous peu l'annonce par Paramount d'un Daddy's Home 2.

Enfin, signalons la sortie de Norm of the North : un film d'animation pour gamins, sous-Madagascar distribué par Lionsgate, où un grand ours blanc (doublé par Rob Schneider) débarque à New York. Le film fait un flop au démarrage (6,6 millions) mais on le signale surtout parce qu'il possède la particularité de ne recevoir aucune critique positive sur le site Rotten Tomatoes. Oui, 0% de critiques positives. "A ne projeter qu'en cas d'urgence parentale", résume le site. Ice, ice baby !

Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Box-office américain du 15 au 17 janvier 2016 :
1) Mise à l'épreuve 2
2) The Revenant
3) Star Wars : Le Réveil de la Force
4) 13 Hours
5) Daddy's Home

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues