Box-office US du 14 février : Deadpool explose des records en série

deadpool-box-office.jpg

Joyeuse Saint-Valentin ! Deadpool démarre mieux que n'importe quel film de la saga X-Men et que Cinquante nuances de Grey l'an dernier. Et Zoolander 2 fait un flop. (Source : Box-office Mojo)

135 millions de dollars raflés en trois jours. Deadpool réalise un combo de records de huit coups. Meilleur démarrage pour un film du studio 20th Century Fox devant Star Wars : La Revanche des Sith, meilleur démarrage de février, meilleur score pour le week-end du President's Day (lundi c'est férié aux USA, et le film pourrait gagner 150 millions en quatre jours), plus gros démarrage des huit films de la franchise X-Men loin devant X-Men - L'Affrontement final, plus gros démarrage jamais vu pour un film R-Rated devant Matrix Reloaded, meilleur démarrage de la carrière de Ryan Reynolds, meilleur démarrage pour une adaptation de comics R-Rated, meilleur démarrage pour la saison d'hiver. Deadpool déloge ainsi Cinquante nuances de Grey qui avait battu deux records l'an dernier, celui du meilleur démarrage de février et du President's Day. Ca fait mal, hein ? Boosté par une promo d'enfer menée tambour battant par un département marketing qui a compris que le côté "interdit aux moins de 17 ans non accompagnés" était un sacré atout dans leur manche, Deadpool a rallumé l'excitation chez le public américain convaincu que le film tranchait avec le tout-venant de la production super-héroïque yankee.

Au fait, qui est Deadpool ?

Les médias appellent déjà Deadpool (qui est très bien reçu par la critique) un gamechanger, un film qui va transformer l'industrie hollywoodienne pour de bon. Est-ce que le film (au fond très classique comme on l'écrit dans notre critique) va changer quelque chose ? Il ne suffira pas de mettre des fuck dans un film pour qu'il marche, au contraire le visa R-Rated est un gros risque puisqu'il coupera le film de son public jeune ado. Et toutes les franchises n'ont pas le potentiel de foutage de gueule de Deadpool. En tous cas, Deadpool 2 est déjà prévu par la Fox, donc tout est normal. Mais les studios vont peut-être enfin se dire qu'il n'y a pas besoin de claquer 200 millions de dollars pour faire un film de super-héros rentable. En effet Deadpool n'aurait coûté que 60 millions de dollars (estimation haute) au studio, et il a donc suffi d'un week-end pour qu'il se rembourse largement. En mai 2014, X-Men Days of Future Past avait démarré à 90 millions de dollars mais avait toutefois coûté 200 millions. Et le dernier X-Men avait terminé sa carrière américaine à 233,6 millions. Faites le calcul : les films de super-héros vont peut-être passer au régime sec.

Les grands allaient donc voir Deadpool et les familles allaient voir Kung Fu Panda 3. Qui, pour son troisième week-end, rapporte la somme très correcte de 19,6 millions de dollars. Ceci dit, le film est toujours le pire des trois Kung Fu Panda aux Etats-Unis avec un total de 93,9 millions et mondial de 225,3 millions. De quoi rembourser son budget de 145 millions, d'accord, mais sans doute pas de quoi convaincre DreamWorks de valider un Kung Fu Panda 4. Et une franchise en moins, une !

celibataire.jpg

Pendant que Deadpool éclatait les records de Cinquante nuances de Grey, Dakota Johnson s'accordait un break dans un autre genre de film R-Rated, Célibataire, mode d'emploi. Une comédie paraît-il très classique où Rebel Wilson apprend à Dakota tout le plaisir d'être célibataire à New York. Le film produit par Drew Barrymore et réalisé par Christian Ditter (ceux qui ont vu sa précédente romcom Love, Rosie sont pris d'écrire leur ressenti au journal, merci), Célibataire, mode d'emploi aurait coûté la somme un peu invraisemblable de 38 millions de dollars. Tout ça pour dire que son démarrage est plutôt décevant pour le studio Warner qui le distribue, avec seulement 18,7 millions au compteur. Moralité, Deadpool semblait plus approprié pour la Saint-Valentin.

zoolander-2.jpg

Zoolander 2 est la victime du week-end. Déjà maltraité par la critique américaine, il ne rapporte que 15,6 millions de dollars. Pour un film qui aurait coûté 50 millions de dollars, le calcul est vite fait. Zoolander 2 s'annonce comme un flop. C'est le deuxième d'affilée pour l'acteur/réalisateur Ben Stiller après l'échec de La Vie rêvée de Walter Mitty à la Noël 2014 (58,8 millions de recettes américaines pour 90 millions de budget). Zoolander 2, en projet depuis au moins 2007, a eu le feu vert à cause de l'aspect culte du premier film malgré son échec en salles en 2002. Mis en chantier sur cette simple intuition, Zoolander 2 n'a pas su se connecter au public de 2016 qui à débilité égale a préféré aller voir Deadpool. 14 ans plus tard, l'histoire se répète. Avant même la sortie -et l'échec annoncé- de Zoolander 2, Stiller est déjà parti chez Warner produire Space Jam 2, prévu pour 2017, vingt ans après le premier Space Jam. Qui, lui, avait très bien marché en salles.

Enfin, The Revenant reste terriblement stable : une baisse de seulement 0,6% de ses recettes par rapport au dernier week-end avec un score de 6,9 millions. The Revenant a encore quinze jours à tenir avant -peut-être!- son triomphe aux Oscars (douze nominations, quand même) qui pourra lui donner une ultime poussée d'adrénaline dans les charts.

Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Box-office américain du 12 au 14 février 2016 :
1) Deadpool
2) Kung Fu Panda 3
3) Célibataire, mode d'emploi
4) Zoolander 2
5) The Revenant

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues