Berlinale : L'Ours d'Or récompense Fire at Sea de Gianfranco Rosi

Berlinale : Le Lion d'Or récompense Fire at Sea de Gianfranco Rosi

Le film italien sur la vie à Lampedusa remporte la récompense suprême d'un palmarès à forte tonalité politique.

Le jury présidé par Meryl Streep a rendu son verdict en clôture de la 66e édition de la Berlinale et a livré un palmarès en forme de déclaration politique en offrant l'Ours d'Or du meilleur film à Fire at Sea (Fuocoammare) de Gianfranco Rosi. Un film alternant entre fiction et documentaire qui retrace le parcours du jeune Samuele, qui a grandi dans la ville de Lampedusa, où lui et les habitants doivent s'habituer depuis des années à l'afflux d'immigrants.

Un sujet évidemment d'une actualité bouillante, particulièrement en Allemagne et qui donne donc une dimension hautement politique au palmarès de cette Berlinale, Gianfranco Rosi en a profité pour dédier son Ours d'or aux habitants de Lampedusa, et "à ceux qui ne sont jamais arrivés jusque Lampedusa". Le réalisateur italien signe au passage un doublé puisque son précédent film, Sacro GRA, avait été sacré Lion d'Or à Venise en 2013.

L'autre grand vainqueur de la soirée vient de Tunisie et s'appelle Hedi puisque le film de Mohamed Ben Attia repart avec deux Ours d'argent : celui du Meilleur premier film et celui du Meilleur acteur. Récompensé pour son rôle d'un jeune tunisien timide et sans histoire qui se met à rêver d'un autre destin après sa rencontre avec une animatrice d'hôtel, Majd Mastouri a également joué la carte politique en dédiant sa récompense au peuple tunisien et aux participants de la Révolution de Jasmin.

Le cinéma français n'est quant à lui pas ignoré non plus puisque Mia Hansen-Love décroche l'Ours d'argent du meilleur réalisateur pour L'avenir. La réalisatrice d'Eden y filme Isabelle Huppert dans le rôle d'une professeure de philosophie qui, plaquée par son mari, va devoir réinventer sa vie. André Marcon, Roman Kolinka et Édith Scob complètent la distribution du film dont la sortie est prévue le 6 avril prochain.

Du côté des autres récompenses, on soulignera l'Ours d'argent de la meilleure actrice remis à Trine Dyrholm, qui signe des retrouvailles remarquées avec Thomas Vinterberg, qui l'avait révélé au cinéma dans Festen, pour The Commune ; ou encore le retour en force de Danis Tanovic qui repart avec le Grand Prix du jury pour son Mort à Sarajevo deux ans après avoir déjà remporté cette récompense avec La femme du ferrailleur. Parmi les grands absents du palmarès, Midnight Special de Jeff Nichols repart quant à lui bredouille.

Le palmarès complet de cette 66e Berlinale :

Ours d'Or : Fire at Sea de Gianfranco Rosi

Grand Prix du Jury : Mort à Sarajevo de Danis Tanovic

Ours d'argent Prix Alfred-Bauer du film ouvrant "de nouvelles perspectives dans l'art cinématographique ou offre une vision esthétique novatrice et singulière" : A Lullaby to the Sorrowful Mystery de Lav Diaz

Ours d'argent du meilleur réalisateur : Mia Hansen-Love pour L'avenir

Ours d'argent de la meilleure actrice : Trine Dyrholm pour The Commune

Ours d'argent du meilleur acteur : Majd Mastoura pour Hedi

Ours d'argent du meilleur scénario : Tomasz Wasilewski pour United States of Love

Ours d'argent de la meilleure contribution artistique : Mark Lee Ping-Bing pour Crosscurrent

Meilleur premier film : Hedi de Mohamed Ben Attia

Ours d'or du meilleur court-métrage : Balada de Um Batraquio de Leonor Teles

Ours d'argent du court-métrage : A Man Returned de Mahdi Fleifel

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues