StudioCanal

L’acteur belge poursuit ses caméras cachées au cinéma. "Là, on devient borderline !", prévient-il en vidéo.

Pour son premier film en tant que réalisateur, François Damiens reste en terrain connu et transpose ses caméras cachées délirantes au cinéma. Dans Mon Ket, l’acteur de Dikkenek joue un père s’évadant de prison pour retrouver son fils. Sauf qu’une fois dehors, il multiplie les magouilles et n’est pas franchement un bon exemple pour son fiston. La preuve avec cette bande-annonce qui donne le ton, où il affirme par exemple en public vouloir lui apprendre à fumer. "C’est un peu bizarre, c’est un peu bizarre !", répète alors le témoin de l’une de ses gaffes. Mon Ket sortira le 30 ami au cinéma.

 

A lire aussi sur Première