La Vieille Dame et les Pigeons
Les Armateurs

Le film d'animation revient ce soir sur Gulli.

A l'occasion de la rediffusion des Triplettes de Belleville, à 20h55 sur Gulli, nous repartageons un court métrage intéressant du réalisateur Sylvain Chomet, posté en intégralité sur la chaîne YouTube des Armateurs, ses producteurs

La Vieille Dame et les Pigeons permet de (re)découvrir l’univers si particulier qui prend vie sous le crayon de Sylvain Chomet et qu’on retrouve beaucoup dans les Triplettes de Belleville, son film suivant. Du Paris rétro, grouillant et crasseux aux personnages grimaçants et ingrats qui s’expriment par des borborygmes, tous ses éléments fétiches sont déjà réunis. Sous de joyeuses envolées d’accordéons, ce court-métrage est l’histoire d’un agent de police, pauvre et affamé, intrigué par une vieille dame qui passe son temps à nourrir des pigeons avec des mets délicats. Il décide alors de se déguiser en pigeon pour se faire inviter chez cette mamie gâteau.  Un film original teinté de poésie mais surtout de situations glauques et surréalistes qu’on a peu l’habitude voir dans un film d’animation.

Sylvain Chomet a mis 12 ans pour finir ce projet : "J’ai eu l’idée de la Vieille Dame et les Pigeons dans un parc à Londres, explique-t-il sur le site des Armateurs. Je voyais des pigeons partout et je me suis dit que c’était un merveilleux sujet. Ils ont une marche tellement spéciale, il y a quelque chose de ridicule chez eux."

Quatre films d’animation pour adultes à ne pas manquer en VOD

Quant aux Triplettes de Belleville, il s'agit d'un hommage du cinéaste aux artistes d’antan (Charles TrénetDjango Reinhardt,Joséphine Baker ou encore Jacques Tati). Une comédie nostalgique qui a marqué les esprits en 2003 et s’avère toujours aussi originale. "Le pointilleux Chomet possède l'art du détail. Il s'épanouit dans l'anodin et maîtrise mieux les plans fixes que les plans en mouvement, écrivait Première dans sa critique. Bande-annonce :