Après Black Swan et Noé, Darren Aronosfky veut filmer la vie d'un infirmier serial killer

Darren Aronofsky

Le nouveau projet du réalisateur de Requiem For A Dream s'annonce glaçant.

Darren Aronofsky aime les personnages torturés. De Requiem for a Dream à Noé en passant par Black Swan et The Wrestler, il n'a cessé de filmer des personnages auto-destructeurs. Son prochain "héros" sera sans doute le plus tourmenté de tous, révèle The Tracking Board. Il compte tourner un biopic de Charles Cullen, un serial killer particulièrement prolifique, qui a écopé de 127 ans de prison. Entre 1988 et 2003, cet infirmier a reconnu avoir tué une quarantaine de patients en leur injectant de fortes de doses de digoxine, d'epinephrine et d'insuline. Mais les autorités le soupçonnent d'avoir fait beaucoup plus de victimes. Peut-être des centaines. Il pourrait même être le serial killer le plus meurtrier de l'histoire américaine.

Comment a-t-il pu assassiner des gens régulièrement durant plus de 15 ans sans être inquiété ? Le livre The Good Nurse, de Charles Graeber, détaille que le fonctionnement du système de santé américain lui a permis de passer entre les mailles du filet. Si sa hiérarchie ou ses collègues avaient des doutes sur lui, Cullen démissionnait et retrouvait rapidement du travail dans un autre hôpital du New Jersey ou de la Pennsylvannie, car le pays manque cruellement d'infirmiers. Lors de ses aveux, il a plaidé qu'il injectait des hautes doses de médicaments à ses patients en fin de vie, pour leur éviter de souffrir. Une excuse qui n'a pas convaincu les policiers, car parmi ses victimes, peu de patients étaient véritablement mourants. Certains étaient même sur le point de sortir de l'hôpital, a révélé l'enquête. 

Darren Aronofsky : "Il fallait que le spectacle de Noé soit énorme, que les miracles soient sur l’écran"

Charles Cullen a tenté de mettre fin à ses jours plusieurs fois, entre autres par empoisonnement. Il a également été arrêté pour avoir traqué des femmes de son entourage (il est même entré par effraction chez une collègue en pleine nuit), mais a toujours été relâché après quelques heures/jours de garde à vue. Au-delà des meurtres, ce serial killer intéresse certainement le réalisateur car son parcours pose des questions politiques et sociales sur le fonctionnement des systèmes judiciaire et de santé américains. 

Qui pourrait incarner un tel personnage ? Pour l'instant, on n'en sait pas plus sur ce projet. On ne connait pas non plus son calendrier. Le réalisateur s'y attaquera-t-il avant sa série MaddAddam ? Ou après ? Darren Aronofsky en dira sans doute davantage lorsqu'il présidera le jury de la Berlinale en février...

 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues