American Nightmare 4
Universal Pictures

"Je le verrais bien dire : ‘Laissons les gens tirer sur qui ils veulent pendant douze heures’ "

Si jamais vous êtes passés à côté, la franchise American Nightmare raconte comment une nuit par an, le gouvernement américain autorise la population à commettre n’importe quel crime en toute impunité (meurtres, viols…). Le quatrième volet - en fait un prequel - arrivera prochainement en salles, et Variety a eu l’occasion d’interroger le producteur Jason Blum (fondateur de la maison de production Blumhouse) sur l’aspect hautement politique du film : « Si à chaque fois qu’il y a une fusillade aux États-Unis, la réponse du gouvernent est de mettre encore plus de flingues dans les mains des gens, alors ce que montre American Nightmare ne semble pas si fou », confie Blum, faisant le lien avec la réalité.  « Donald Trump ne cesse de dire : ‘Armons les professeurs’. Je le verrais bien dire : ‘Laissons les gens tirer sur qui ils veulent pendant douze heures’ », assure-t-il. Pas certain que le président des États-Unis apprécie la pique. 

American Nightmare 4 : Les Origines, réalisé par Gerard McMurray, racontera comment,  faire passer le taux de criminalité en-dessous de 1% le reste de l’année, les « Nouveaux Pères Fondateurs » testent une théorie sociale qui permettrait d’évacuer la violence durant une nuit dans une ville isolée. Mais lorsque l’agressivité des tyrans rencontre la rage de communautés marginalisées, le phénomène va s’étendre au-delà des frontières de la ville test jusqu’à atteindre la nation entière. Sortie le 4 juillet prochain.

Prochainement au Cinéma