Lucky Foresti
Apollo Films

Elle est toujours dans la police. Et totalement corrompue.

Quatorze ans après Dikkenek, Florence Foresti retrouve Olivier Van Hoofstadt pour une nouvelle comédie intitulée Lucky. A l’époque, elle prenait un malin plaisir à se glisser dans la peau d’une policière lesbienne, raciste, amatrice d’armes, donneuse de leçons ("On s’accorde à dire que ce serait un tout petit peu de ta faute", lâchait-elle au souffre-douleur incarné par Jérémie Renier) et incapable d’effectuer un portrait-robot  ("J'suis pas mauvaise, mais j'dessine pas comme Tintin !"). Elle retrouve un costume similaire pour ce nouveau projet, à en croire ce premier extrait. Après avoir renversé un homme qui se rendait en courant au commissariat, elle le retrouve… pour l’enguirlander. Et le synopsis est plutôt clair : Foresti y joue "la plus corrompue des flics", qui va avoir affaire à deux bras cassés persuadés d’avoir eu l’idée du siècle en volant un chien de la brigade des stups !

Dikkenek en 10 répliques cultes

Lucky sortira au cinéma le 26 février, mais sera présenté dès aujourd'hui, vendredi 17 janvier, au festival de l’Alpe d’Huez. Alban Ivanov, Michaël Youn, Corinne Masiero ou encore Fred Testot complètent le casting.

Burger Quiz : Quand Florence Foresti était candidate