20th Century Fox

Le super-héros racontera-t-il ses aventures aux ados comme dans Princess Bride ?

La 20th Century Fox a bouleversé son calendrier de sortie : Alita Battle Angel passe de décembre à février 2019, prenant la place de X-Men Dark Phoenix qui est repoussé en juin. Au milieu de ces annonces, surprise ! La firme a annoncé avoir récupéré le créneau du 21 décembre pour "un Deadpool sans titre PG-13". Le studio a un Deadpool en stock ? Ryan Reynolds a tourné une nouvelle suite en cachette ? Cette annonce a fait du bruit, avant que Deadline ne livre quelques détails. Il s’avère en fait que l’équipe veut remonter Deadpool 2 pour qu’il soit visible par des spectateurs plus jeunes : PG-13 correspond à "déconseillé aux moins de 13 ans non accompagnés d’un adulte" alors que le projet était jusqu’ici R-Rated (moins de 17 ans). Mais comment transformer cette comédie d’action potache en film quasi tout public ? Rappelons que toute sa promo, comme celle du premier volet d’ailleurs, tournait autour du fait que cette suite serait non-censurée ! S’adressant directement aux spectateurs, le super-héros promettait une nouvelle fois de se lâcher… Et c'était encore "pire" en DVD et blu-ray, puisqu'ils proposaient des scènes coupées "trop violentes" pour figurer au montage final.

Dans la foulée de cette annonce, Reynolds a partagé une photo de lui dans son costume en train de raconter ses aventures à Fred Savage, l’acteur de Princess Bride. Celui-ci reprend ainsi le rôle qu’il tenait enfant dans le film familial de Rob Reiner, qui est sorti en 1987 et est devenu culte aux Etats-Unis. On y suit un gamin qui, malade, ne peut aller à l’école. Son grand-père (Peter Falk) décide alors de lui raconter "une histoire de princesse et de vengeance", ce qui ne l’emballe pas vraiment, au départ. Le récit est alors entrecoupé des commentaires du jeune garçon, qui est peu à peu pris par l’intrigue.

La Fox reporte Dark Phoenix et Alita : Battle Angel et ressort Deadpool 2 au cinéma

Cette référence de choix n’est sans doute pas un hasard, le côté "méta" de la narration de Princess Bride pouvant parfaitement coller à Deadpool : en racontant sa propre aventure à un Fred Savage alité, le super-héros pourrait couper/transformer les passages les plus crus… Aussi bien visuellement (les meurtres de Deadpool sont très "graphiques") que dans son langage : rappelons qu’aux USA, l’utilisation de termes grossiers (dont le fameux "fuck") peut suffire estampiller une production R-Rated.

Un tel concept permettrait évidemment au studio d’attirer un nouveau public, même si Deadpool a déjà connu un grand succès au cinéma : le premier volet a rapporté 783 millions de dollar dans le monde (dont 363 rien qu’aux Etats-Unis) et le second, 734 (dont 318 là-bas). Il est aussi possible que des spectateurs qui ont vu le film à sa sortie aient aussi envie de découvrir cette version, si elle diffère assez du film sorti au printemps…

On ne sait pas encore si ce nouveau montage de Deadpool 2 sortira en France. Pour l’instant, le film de David Leitch est disponible en VF en DVD et blu-ray.

Les scènes post-générique de Deadpool 2 sont exceptionnelles