Xavier Dolan regrette de ne pas avoir la chance de gagner la Palme d'or

Xavier Dolan regrette de ne pas avoir la chance de gagner la Palme d'or

Plus que trois jours avant le top départ du Festival de Cannes 2012. Et toutes les sélections ont bouclé leurs listes de films choisis depuis plusieurs semaines maintenant, de la compét officielle aux choix parallèles (Semaine de la critique, Quinzaine des réalisateurs, Un certain regard)... Venu du Québec, le jeune Xavier Dolan (23 ans), devrait venir pour la troisième fois sur la croisette, après J'ai tué ma mère (sélectionné à la Quinzaine 2009) et Les Amours imaginaires (Un certain regard 2010). Dolan, 23 ans, présentera son petit dernier Laurence Anyways dans la sélection Un certain regard. Beaucoup s'estimeraient heureux de la reconnaissance critique et publique et de cette sélection. Et pourtant, le jeune réalisateur québécois est déçu de ne pas avoir été pris en compétition officielle pour la Palme d'or.Il estime que son film Laurence Anyways, conte stylisé et onirique sur un homme (Melvil Poupaud) voulant changer de sexe, est, selon ses propres mots, "plus abouti, plus complet, plus accessible, plus touchant" que J'ai tué ma mère ou Les Amours imaginaires. On se souvient que sa présentation en sélection parallèle avait déjà provoqué quelques remous, obligeant Thierry Frémaux -délégué général du Festival- lorsque la sélection officielle avait été dévoilée, à préciser qu'à 23 ans, Dolan avait encore le temps devant lui. Le sélectionneur avait même ajouté avec malice que dans quelques années, on lui reprocherait de prendre Dolan, éternel habitué du festival...  Aujourd'hui, Dolan, qui n'a visiblement pas digéré, remet le sujet sur le tapis : "C'est sûr que dans 15 ans je vais aller en compétition avec des films mineurs parce qu'on se fane", a-t-il déclaré à l'AFP. "Moi, j'étais là [à Cannes] il y a deux ans et oui, il y a une impression de stagnation". Sans plus de précisions. Stagnation, sexisme, vieillissement, cinéastes abonnés : la sélection officielle est toujours l'objet de polémiques diverses, plus ou moins justifiées...Dolan avait déjà réagi à la télévision québécoise il y a dix jours, face à la déclaration de Frémaux : "Dans 15 films, je sera peut-être devenu un cinéaste mineur, qui va se répéter, depuis des années", déclarait Dolan. Estimerait-il donc qu'il est aujourd'hui un cinéaste majeur ? Une attitude peut-être un peu orgueilleuse, de la part d'un jeune réalisateur qui se voyait déjà plus jeune vainqueur de la Palme d'or. Afin de remplacer Steven Soderbergh, qui avait gagné la récompense suprême à 26 ans en 1989 pour Sexe, mensonges et vidéo ? Il a encore trois ans devant lui alors...Suivez toute l'actu cannoise sur notre dossier spécial avec Orange Cineday


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige