Bully : un documentaire sur l'école... censuré dans les écoles américaines (réactualisé)

Réactualisation du 24 février à 13h52 : La Weinstein Company a perdu en appel : le documentaire Bully sera bien interdit aux moins de 17 ans aux Etats-Unis et ne pourra donc être diffusé dans les écoles américaines.Actualité du 23 février à 13h06 : Comme pour Le discours d'un roi l'année dernière, le documentaire Bully devrait être interdit aux moins de 17 ans aux Etats-Unis. Problème : le film est censé être diffusé dans les écoles.Les frères Weinstein produisent et distribuent le documentaire Bully, que l'on pourrait traduire par "Brute". Un film s'intéressant aux comportements violents dans les écoles, allant du harcèlement verbal jusqu'aux maltraitances physiques entre élèves. La bande-annonce insiste sur le fait que 13 millions d'enfants sont persécutés par des camarades de classe tous les ans aux Etats-Unis, et que certains ne tiennent pas le coup. Un sujet très sérieux, donc, pour un documentaire qui est destiné à être diffusé dans les écoles primaires et les collèges, afin de permettre aux professeurs de débattre du sujet avec leurs élèves et aux victimes de maltraitance de pouvoir prendre conscience de leur situation, de se confier et d'y échapper.Problème, The Hollywood Reporter explique que le documentaire a fait l'objet d'une interdiction aux moins de 17 ans (R Rated) à cause de son langage trop cru. Une situation très ironique, puisqu'avec une telle limitation, le projet ne peut être diffusé dans les écoles américaines. Prévu pour le 23 mars sur les écrans, le film de Lee Hirsch est davantage destiné aux écoliers qu'aux spectateurs, selon son réalisateur : "J'ai fait Bully pour que les enfants le voient. Aussi bien ceux qui sont maltraités que ceux qui sont violents envers leurs camarades. Nous devons parler de ce phénomène, dans le but de faire évoluer les esprits et d'endiguer cette épidémie qui gâche la vie de millions d'enfants. Certains finissent même par se suicider à cause de cela. Pour rendre compte de la violence des gestes et des paroles des enfants brutaux, on a dû filmer leur véritable façon de vivre. Et oui, les jeunes disent des gros mots. (...) C'est vraiment dommage que le MPAA (comité de censure américain) s'astreigne à une limitation très stricte, qui les oblige à censurer certains mots. Du coup, ce sont ceux qui ont le plus besoin de voir ce documentaire qui n'y auront pas accès."Résultat, Harvey Weinstein va faire appel aujourd'hui-même de cette décision. Il a souligné avoir "un grand respect" pour Joan Graves, l'homme à la tête de l'Administration de Censure et de Classification, mais qu'il se "battra pour que le comité fasse une exception pour ce film".L'année dernière, une autre production des frères Weinstein avait connu le même sort : Le discours d'un roi. A cause de la scène des "fuck", dans laquelle le Roi (Colin Firth) est amené à se lâcher verbalement pour se décontracter, et donc arrêter de bégayer, le film, pourtant multi-Oscarisé, avait été interdit aux moins de 17 ans aux Etats-Unis. Un manque à gagner considérable pour la Weinstein Company, qui avait finalement décidé de faire des coupes dans cette scène.Une situation qui avait fortement embêté le réalisateur du film, qui s'était confié à l'époque à Première : Bande-annonce du documentaire qui se retrouve au coeur de la polémique :

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre