Carton de Kung Fu Panda 2 : La fin des macho men à Hollywood ?

Carton de Kung Fu Panda 2 : La fin des macho men à Hollywood ?

A Hollywood, seuls 7% des réalisateurs sont des femmes. Celles qui ont signé des cartons au box-office se comptent sur les doigts de la main : Jennifer Yuh Nelson, Phyllida Lloyd, Catherine Hardwicke… La situation est-elle en train de changer ?Entertainement Weekly annonçait hier soir que Kung Fu Panda 2 était devenu le plus gros succès au box-office pour un film réalisé par une femme : Jennifer Yuh Nelson. Si la suite des aventures de Po a moins bien marché aux Etats-Unis que le premier volet (164 millions de dollars de recettes contre 215), il s’est largement rattrapé à l’étranger et finit sa course au-delà des 637 millions de dollars.Jusqu’ici, c’est Phyllida Lloyd qui était en tête de ce classement grâce à Mamma Mia !. La comédie musicale avait rapporté 609 millions de billets verts en 2008. La fin des macho men à Hollywood ?Cette annonce pose forcément la question du statut des femmes à Hollywood. Le débat est régulièrement relancé, et fréquemment relayé par les stars. Lors d’un récent discours, Helen Mirren avait par exemple qualifié l’industrie hollywoodienne de machiste. Et on se souvient de la déclaration de Jeff Robinov, PDG de Warner qui, après une flopée d'échecs en salles, avait tranquillement déclaré : "on ne fera plus de films avec des femmes en têtes d'affiche".De fait, parmi les réalisateurs de productions hollywoodiennes, seules 7% sont des femmes. Pourtant, tout n'est pas si sombre : ce n'est pas la première fois qu'une femme réalise un carton à Hollywood. Dreamworks avait déjà connu un joli succès féminin : le premier volet de Shrek (484 millions de dollars amassés dans le monde en 2001) était co-réalisé par Vicky Jenson. Quand on cherche les plus grands succès du cinéma mis en scène par des femmes qui ne sont pas des films d’animation, on retrouve Phyllida Lloyd et Mamma Mia !, puis Catherine Hardwicke, qui a mis en scène le premier volet de Twilight (392 millions de dollars dans le monde).La situation évolue-t-elle ?Oui et non. Si Dreamworks a montré le bon exemple en engageant des femmes à la tête de quelques uns de ses films d’animation malgré le machisme ambiant, on ne peut pas en dire autant de la concurrence : Pixar a renvoyé Brenda Chapman, la réalisatrice de Rebelle, leur prochain film d’animation, pour la remplacer par un homme, Mark Andrew. Pendant ce temps là, certaines comédiennes très célèbres, comme Angelina Jolie, se lancent dans la réalisation. Son premier film sera-t-il un énorme carton pour autant ? Pas sûr : elle a choisi pour In the land of blood and honey un sujet dramatique (une histoire d’amour mise à mal par la guerre en Bosnie). Pas de quoi attirer une foule de spectateurs. Avant elle, d’autres actrices-réalisatrices renommées comme Jodie Foster ont signé des films appréciés par la critique (Week-end en famille, Le complexe du castor...), mais qui n’étaient pas pour autant d’énormes cartons en salle.Et en France ?Le plus gros succès réalisé par une femme depuis 1945 reste 3 hommes et un couffin, qui a cumulé 10 millions de spectateurs en 1985. Dernièrement, parmi les grands succès enregistrés par des réalisatrices françaises, on peut noter La rafle, de Roselyne Bosch (2,9 millions d’entrées) ou Tout ce qui brille, co-réalisé par Géraldine Nakache (1,4). On est loin des 5,4 millions des Petits mouchoirs de Guillaume Canet ou des 8 millions de Rien à déclarer de Dany Boon.Pour trouver une réalisatrice française dans le classement des réalisateurs qui ont attiré le plus de spectateurs dans les salles en cumulant les recettes de leurs films, il faut attendre la 69ème place : Isabelle Mergault a réuni plus de 6 millions de spectateurs devant ses trois comédies. Je vous trouve très beau, en particulier a très bien marché (3 millions).L'été 2011 a été favorable aux projets féminins  Outre le carton de Kung Fu Panda 2, on remarque que quelques films de filles ont connu un succès surprise cet été sur nos écrans. Mes meilleures amies a certes été réalisé par un homme, la comédie présentée comme un Very Bad Trip au féminin a cartonné aux Etats-Unis. C'est avant tout le projet de Kristen Wiig, qui, en plus d'en tenir le premier rôle, a signé le scénario de l'un des plus beaux succès de l'été. Toujours outre-Atlantique, un film inattendu squatte la première place du box-office depuis trois semaines : La couleur des sentiments, avec Emma Stone, Viola Davis et Bryce Dallas Howard. La donne serait-elle en train de changer à Hollywood ? Elodie Bardinet


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Aventures De Pinocchio
Menina
The Florida Project