DR

Au début de l'été, Michel Hazanavicius, le réalisateur de The Artist, publiait une lettre ouverte destinée au Président de la République afin de dénoncer les coupes dans le budget du ministère de la Culture. Il critiquait également le fait que le crédit d'impôts proposé aux réalisateurs pour tourner en France est en train de disparaitre.Rebelote cette semaine : Abdellatif Kechiche, Mathieu Amalric, Mia Hansen-Love, Christophe Honoré, Agnès Jaoui, Cédric Klapisch, Michel Ocelot, François Ozon, Xavier Beauvois, Guillaume CanetTonie Marshall ou encore Jacques Audiard viennent de signer une longue lettre à François Hollande, qui s'insurge contre une extension de la convention collective de la production cinématographique. Annoncée en janvier 2012, elle est censée entrer en application aujourd'hui, mais une centaine de personnalités du cinéma demande à ce qu'elle soit supprimée.Leur appel survient moins d'un mois après la suspension d'une partie du texte : le Conseil d'Etat avait distingué les films de moins de 2,5 millions d'euros de budget des autres, et seuls ceux qui coûtent plus que cette somme sont concernés par la convention. Il avait également donné un « avis défavorable » sur la représentativité du seul syndicat d’employeurs signataire (l’API qui réunit Gaumont, Pathé, UGC et MK2 ne produit qu'environ 1% des films d’initiative française, précise Cineuropa).Voici la lettre en son entier, pour bien comprendre quelles sont leurs revendications. Lettre ouverte de 100 cinéastes et acteurs à François Hollande concernant la Convention collective du cinéma publié par Fil_actu