DR

Jean-François RIchet, le réalisateur de Mesrine (et de Un moment d'égarement), fait reprendre à Mad Mel la route de la violence.

Blood Father est vivant : la preuve, voici sa bande-annonce. "Mon nom est John Link, et je suis une success story ambulante". Link, c'est Mel Gibson, un ex-taulard biker qui survit en faisant des taoutages dans sa caravane pourrave (celle de Martin Riggs ?) au fond du désert du Nouveau-Mexique. Lydia (Erin Moriarty, The Kings of Summer), sa fille de 17 ans, disparue dans une vie dissolue, refait son apparition, traquée par un gang.

S'ensuivent poursuites, fusillades et bagarres. Notons le caméo du fusil de chasse à canons sciés de Mad Max 2 : Le Défi. Blood Father, écrit part Peter Craig (les deux derniers Hunger Games) et réalisé par Jean-François Richet (les deux Mesrine plus le récent et bien nommé Un moment d'égarement, tous avec Vincent Cassel), s'annonce au moins comme une honnête série B post-Taken. Mais si la personnalité dévorante de Mad Mel a pris le dessus lors du tournage, le film pourrait receler un miracle : le premier pas de la résurrection de Gibson au cinéma (il se caricaturait dans Expendables 3), en attendant Hacksaw Ridge -son prochain film en tant que réalisateur avec Andrew Garfield en guerrier pacifiste. Par contre, ni Blood Father ni Hacksaw Ridge n'ont encore de dates de sortie françaises.