DR

James Holmes, auteur supposé de la fusillade qui a fait 12 morts dans une salle de cinéma qui projetait vendredi en séance de minuit The Dark Knight Rises était déguisé en Joker, d’après un communiqué officiel de la police. Il y aurait donc a priori un lien avec l’univers de Batman et cette explosion de violence.D’après Variety, les salles de cinéma américaines ne veulent prendre aucun risque pour le premier week-end d’exploitation du film. Outre une protection policière renforcée « afin d’éviter tout imitateur », elles commencent à interdire la présence de spectateurs costumés, pas seulement pour le troisième et dernier volet de la saga Batman de Christopher Nolan, mais pour n’importe quel film projeté dans la salle. Par exemple, le réseau de salles AMC (le deuxième réseau US, avec 5 325 salles sur le territoire national) a publié un communiqué qui interdira l’accès de toute personne « portant un costume qui pourrait gêner les autres spectateurs, ainsi que l’interdiction de toute fausse arme et de tout masque. » Si AMC ne change rien à son planning de projections, elle se dit prête à rembourser les billets des spectateurs qui en feront la demande.Les conséquences de la fusillade continuent donc, après l’annulation de l’avant-première parisienne de TDKR qui aurait dû avoir lieu vendredi 20 juillet au soir. La présence de fans en costumes est une vieille habitude des projections de blockbusters de grosses licences -chaque épisode de Star Wars apporte par exemple son lot de Jedis et de Dark Vadors. Tout comme celles de Batman entraînait la présence de super-héros, de Jokers (d’autanrt plus que le maquillage du bad guy version Heath Ledger est très facile à reproduire) et autres personnages de la saga.