DR

Les Mandibules du bout du monde sortira fin 2018.

Suite au succès de Minuscule à la télévision, puis au cinéma début 2015, les réalisateurs du film d’animation, Hélène Giraud et Thomas Szabo, préparent la suite. Elle s’intitulera Les Mandibules du bout du monde et actuellement en fin de tournage en Guadeloupe. L’équipe reprend l’idée d’animer des insectes au cœur de décors naturels en filmant cette fois-ci dans la forêt tropicale, sur le volcan de La Soufrière, dans des rivières, des cascades…

Minuscule est un film majuscule pour tous

"C'est l'un des plus beaux endroits que j'ai jamais vu, explique le producteur Philippe Delarue, qui travaille pour la boîte Futurikon, avant de détailler : On comprendra très bien dans le film que l'histoire se déroule en Guadeloupe, on veut que le filme serve l'attractivité du territoire et au développement du tourisme, et qu’il rende hommage à la diversité des territoires français."
En plus des fourmis du premier épisode, on devrait donc découvrir de nouvelles bestioles : des mantes religieuses, des phasmes et même quelques oiseaux exotiques, notamment des colibris. Le producteur précise aussi qu’on entendra parler créole, cette "langue mélodieuse."

De quoi parlera la suite de Minuscule ?

Minuscule 2 a obtenu un budget conséquent de 13 millions d’euros."Nous avons 20% de l'équipe de tournage, sur une trentaine de personnes, qui sont Guadeloupéens", détaille Philippe Delarue. Le domaine du cinéma est assez dynamique sur l’île." Cette suite devrait être proposée dans une vingtaine de pays de plus que l’original, soit 70 en tout. "On organise une sortie mondiale, sur quelques semaines", conclut le producteur en précisant que le long métrage sera sans doute terminé pour Noël 2018.

De Shining à Star Wars : les influences de Minuscule - La vallée des fourmis perdues